S'inscrire en Journées Portes Ouvertes

Études

Comment devenir médecin vasculaire ?

Vous souhaitez vous renseigner sur les études vasculaires ? Retrouvez tout ce qu’il faut savoir pour devenir médecin vasculaire.

Sommaire
    Add a header to begin generating the table of contents

    Qu’est-ce qu’un médecin vasculaire ?

    Un médecin vasculaire, également appelé angiologue, est un professionnel de la santé qui se spécialise dans le diagnostic, le traitement et la prévention des maladies affectant les vaisseaux sanguins. Ces vaisseaux comprennent les artères, qui transportent le sang riche en oxygène du cœur vers les divers organes du corps, et les veines, qui ramènent le sang moins riche en oxygène des organes au cœur. L’angiologie est un domaine de spécialisation en médecine qui nécessite une connaissance approfondie des maladies vasculaires et de leur gestion.

    Quel est le rôle d’un médecin vasculaire ?

    Un angiologue joue un rôle crucial en médecine en aidant à atténuer et à gérer les complications liées au système vasculaire. Son expertise est particulièrement précieuse dans le traitement des maladies telles que les anévrismes vasculaires, les embolies pulmonaires, les thromboses veineuses profondes et la pathologie de Raynaud, qui sont toutes des pathologies affectant les vaisseaux sanguins. Le médecin vasculaire peut également travailler en étroite collaboration avec d’autres spécialistes, tels que les cardiologues, les chirurgiens vasculaires et les médecins vasculaires, afin de fournir une prise en charge optimale aux patients.

    Quelles différences entre médecin vasculaire et chirurgien vasculaire ?

    Un médecin vasculaire se concentre principalement sur le diagnostic et le traitement médicamenteux des maladies vasculaires. Par contre, un chirurgien vasculaire se focalise surtout sur le traitement chirurgical des troubles vasculaires. Alors que les médecins vasculaires ont une approche plus conservatrice du traitement, les chirurgiens vasculaires effectuent des opérations lorsque les traitements médicamenteux ne sont plus suffisants.

    Quelles sont les qualités d’un médecin vasculaire ?

    Pour exceller en tant qu’angiologue, une série de « soft skills » est nécessaire. La communication claire, tant à l’oral qu’à l’écrit, est indispensable. Le médecin doit être en mesure d’expliquer aux patients la maladie, les évolutions possibles des symptômes, et les traitements qui peuvent être prescrits de manière compréhensible. De plus, la patience, le respect et l’écoute sont aussi essentiels pour établir une relation de confiance avec le patient. Les compétences techniques sont également cruciales, ces dernières provenant principalement du parcours académique et de la formation du médecin.

    Quel est le quotidien d’un angiologue ?

    Le quotidien d’un médecin vasculaire est varié. Les journées pourraient comprendre une combinaison de consultations avec des patients, la réalisation d’examen médical comme des échographies vasculaires, l’interprétation des résultats d’examens, l’élaboration de plans de traitement adaptés et la préparation de dossiers médicaux détaillés. En outre, ils pourraient aussi consacrer du temps à la recherche médicale, à l’enseignement et au partage de leurs connaissances avec d’autres professionnels de la santé.

    Quelles sont les pathologies prises en charge en médecine vasculaire ?

    [À finir] La médecine vasculaire englobe un large éventail de conditions. Parmi les maladies traitées, on trouve les artériopathies, les anévrysmes, diverses maladies génétiques, les vascularites, les embolies pulmonaires, les thromboses veineuses profondes, et différentes malformations de la microcirculation. Les maladies non vasculaires, telles que les embolies de cholestérol et les lymphoedèmes, sont également traitées par des médecins vasculaires.

    Quels sont les examens possibles en médecine vasculaire ?

    Les médecins vasculaires ont à leur disposition une multitude de tests et d’examens pour aider à diagnostiquer les maladies vasculaires. Ces examens représntent un volet fondamental de la formation en angiologie. Parmi ces examens figurent l’écho-Doppler vasculaire, qui utilise des ondes ultrasonores pour visualiser les flux sanguins dans les artères et les veines, et l’épreuve du tapis roulant, également appelée test de Strandness. D’autres outils de diagnostic tels que la capillaroscopie, ou l’observation des capillaires à la surface de la peau, sont également fréquemment utilisés.

    Quels sont les traitements possibles en angiologie ?

    Les options thérapeutiques en angiologie sont nombreuses et dépendent de la maladie sous-jacente. Des médicaments comme les anticoagulants et les antiplaquettaires sont couramment utilisés. Des procédures plus invasives, comme le traitement de l’insuffisance veineuse par échosclérose à la mousse, ou par des méthodes endoveineuses comme le laser ou les radiofréquences, sont également fréquentes. En outre, l’angiologue peut intervenir dans le traitement des plaies diabétiques et des ulcères veineux avec des soins locaux, ainsi que dans la réalisation de biopsies cutanées.

    Quelles sont les études pour devenir médecin vasculaire ?

    Pour devenir angiologue, un long parcours d’études est nécessaire. Il commence par une première année de médecine en PASS ou LAS. Après avoir réussi ce premier cycle, l’étudiant poursuit par l’externat, suivi du concours de l’internat qui le conduit à la dernière étape, l’internat. Ces étapes sont cruciales pour acquérir les connaissances nécessaires en matière de pathologies vasculaires, ainsi que pour développer un ensemble complet de compétences techniques et relationnelles.

    Combien d’années d’études sont-elles nécessaires pour devenir angiologue ?

    Pour devenir médecin vasculaire, il faut compter environ 11 ans d’études. Ces années comprennent la première année de médecine, quatre à six ans d’externat, et quatre ans d’internat. De plus, certains angiologues choisissent de compléter leur formation par un Diplôme d’Études Spécialisées (DES) en cardiologie médicale, ce qui prolonge la durée des études.

    Quel est le salaire moyen d’un médecin vasculaire en France ?

    Le salaire d’un angiologue varie en fonction de plusieurs facteurs, tels que l’expérience, le lieu d’exercice et le type de pratique (privée versus publique). Néanmoins, en moyenne, un angiologue en France gagne entre 4 984€ et 21 828€ bruts par mois.

    Le témoignage de Etienne, angiologue à Paris 

    « La médecine vasculaire est un domaine passionnant et diversifié. C’est un privilège d’accompagner mes patients tout au long de leur parcours santé, depuis le diagnostic jusqu’au suivi de leur traitement. Malgré les tracas administratifs et les longues heures, je ne changerais de métier pour rien au monde. Les moments forts sont nombreux, qu’il s’agisse de la résolution d’un cas complexe, d’un échange enrichissant avec un collègue, ou simplement du sourire reconnaissant d’un patient. »

    FAQ

    Les questions de nos étudiants

    La médecine vasculaire est une spécialité transversale, c’est-à-dire qu’elle touche à de nombreux domaines de la médecine. Parmi ces domaines, on trouve par exemple la cardiologie, la neurologie, la dermatologie, la néphrologie et la diabétologie. De plus, la médecine vasculaire ne se limite pas uniquement au diagnostic et au traitement des maladies vasculaires, mais englobe aussi la recherche médicale, l’éducation, et la prise en charge globale du patient.

    La médecine vasculaire est unique de par son caractère transversal et diversifié. En effet, en tant que spécialiste des vaisseaux sanguins, un angiologue doit avoir une connaissance approfondie de divers domaines de la médecine, ce qui en fait une spécialité riche en connaissances médicales. De plus, l’angiologue est en permanence confronté à des défis de taille, comme le diagnostic et le traitement de pathologies fréquentes et rares, ce qui rend le métier particulièrement stimulant.

    En raison de la nature transversale de la médecine vasculaire, l’angiologue travaille en étroite collaboration avec d’autres spécialistes médicaux. Ainsi, il est courant que l’angiologue consulte des cardiologues, des neurologues, des dermatologues, des néphrologues et des diabétologues pour obtenir des avis éclairés sur certaines pathologies. Cette collaboration interdisciplinaire est essentielle pour fournir les meilleurs soins possibles aux patients.

    La médecine vasculaire se distingue des autres spécialités médicales par le grand nombre de maladies qu’elle traite et par la variété de techniques d’examen et de traitement disponibles. Les angiologues sont formés pour diagnostiquer et gérer non seulement des maladies des artères et des veines, mais aussi des maladies de la microcirculation et des lymphatiques. Ils utilisent une grande variété d’outils de diagnostic et de techniques de traitement, de l’écho-Doppler vasculaire à la pharmacologie. Cette polyvalence fait de la médecine vasculaire une spécialité médicale d’une grande richesse.

    Une fois qualifié, un médecin vasculaire peut travailler dans différents environnements. Il peut choisir d’exercer en milieu hospitalier, où il aura l’occasion de travailler en étroite collaboration avec d’autres spécialités médicales. Il peut également choisir une carrière en libéral, avec une plus grande flexibilité au niveau des horaires et du lieu de travail. Certains angiologues décident de se spécialiser davantage, et de poursuivre leur formation avec un Diplôme d’Études Spécialisées en cardiologie médicale, par exemple. Enfin, la médecine vasculaire offre aussi des opportunités de carrière dans la recherche et l’enseignement, ce qui permet à l’angiologue de constamment élargir ses compétences et de transmettre ses connaissances à la prochaine génération de médecins.

    laptop, apple, macbook-2557571.jpg