S'inscrire en Journées Portes Ouvertes

Études

Comment devenir radiologue ?

Vous souhaitez vous renseigner sur les études de radiologie ? Retrouvez tout ce qu’il faut savoir pour devenir radiologue.

Sommaire
    Add a header to begin generating the table of contents

    Qu’est-ce qu’un radiologue ?

    Le radiologue est un professionnel de santé spécialisé dans l’interprétation des images médicales obtenues par diverses techniques comme la radiographie, l’IRM (Imagerie par Résonance Magnétique), le scanner, l’échographie et d’autres. Ce médecin joue un rôle essentiel dans le processus de diagnostic et de traitement des pathologies en rendant visible ce qu’un médecin généraliste peut seulement suspecter. Leur expertise est aussi utilisée pour suivre l’efficacité d’un traitement, permettant une observation précise de l’évolution d’une pathologie.

    Certains radiologues se spécialisent encore davantage dans des domaines particuliers tels que la radiologie musculo-squelettique, pédiatrique, thoracique ou l’imagerie de la femme. Ils restent en permanence au courant des évolutions scientifiques et techniques qui améliorent constamment les possibilités d’observation du corps humain.

    Quel est le rôle d’un radiologue ?

    La mission principale du radiologue est de détecter, localiser et caractériser une maladie, une lésion ou une anomalie dans le corps en se basant sur l’imagerie médicale. Le rôle du radiologue ne se limite pas à la lecture de clichés radio. Il réalise aussi des interventions plus complexes comme les infiltrations qu’il observe en temps réel grâce à leurs outils d’imagerie.

    Dans le cas de la grossesse, le radiologue surveille la croissance du fœtus en réalisant des échographies. Ses services sont souvent sollicités par d’autres médecins lorsqu’ils ont besoin d’aide pour diagnostiquer diverses conditions. Le compte-rendu rédigé par le radiologue est alors une source d’information précieuse pour ces professionnels de santé.

    Quelles sont les qualités d’un radiologue ?

    Le métier de radiologue nécessite de nombreuses compétences et qualités. En premier lieu, une solide formation en sciences et une excellente compréhension des principes de l’imagerie médicale sont essentielles. En plus de cela, le radiologue doit maîtriser la haute technicité des appareils d’imagerie et doit s’adapter continuellement aux nouveautés technologiques.

    Un bon radiologue doit en outre faire preuve de rigueur, de minutie et d’attention au détail, car une petite erreur peut avoir de grandes conséquences sur le diagnostic et le traitement du patient. De plus, un sens aiguisé de l’analyse et une bonne capacité de concentration sont de mise pour l’interprétation des résultats.

    L’empathie et le sens du relationnel sont également nécessaires, notamment dans le cadre des échanges avec les patients et les autres professionnels de santé. Cela peut aider à instaurer un climat de confiance et à expliquer clairement les résultats des examens.

    Quel est le quotidien d’un radiologue ?

    Le quotidien d’un radiologue varie en fonction de son lieu et mode d’exercice. Qu’il exerce en cabinet privé ou en centre hospitalier universitaire, il sera assisté par des manipulateurs en électroradiologie qui se chargeront de la réalisation pratique des examens d’imagerie médicale.

    En cabinet privé, l’amplitude horaire peut être importante et inclure des gardes nocturnes. Les radiologues passent une grande partie de leur journée devant des écrans d’ordinateur à analyser les images obtenues par différents équipements. Ils sont fréquemment sollicités par d’autres médecins pour aider à diagnostiquer diverses affections.

    Quelles sont les pathologies détectées grâce à la radiologie ?

    La radiologie permet de détecter une grande variété de pathologies. Par exemple, elle est utilisée pour repérer des fractures, des anomalies cardiaques, des tumeurs, des infections et bien d’autres conditions médicales. L’imagerie médicale peut également être utilisée pour surveiller l’efficacité d’un traitement ou pour guider certaines opérations chirurgicales.

    Quelles sont les études pour devenir radiologue ?

    La première année de médecine en PASS ou LAS

    Pour aspirer à devenir radiologue, il faudra avant tout obtenir un bac scientifique puis s’inscrire en médecine. Depuis 2020, deux options s’offrent aux futurs étudiants pour la première année de médecine : soit un Parcours spécifique « accès santé » (PASS) ou alors une licence (LAS) avec une option « accès santé ». Ces deux cursus viennent remplacer l’ancienne première année commune aux études de santé (PACES). Il est important de savoir que l’admission en deuxième année est soumise à un numerus clausus, c’est-à-dire un nombre de places limité.

    L’externat

    Après cette première année, suit un cycle de six années divisé en trois phases : deux années pour obtenir le Diplôme de formation générale en sciences médicales (DFGSM), puis trois années d’externat pour obtenir le Diplôme de formation approfondie en sciences médicales (DFASM). Pendant l’externat, les étudiants assistent les internes et les médecins dans leurs tâches quotidiennes, permettant ainsi de mettre en pratique leurs acquis théoriques et de se familiariser avec le milieu hospitalier.

    Le concours de l’internat

    Pour pouvoir se spécialiser en radiologie, il est nécessaire de passer avec succès les épreuves classantes nationales (ECN) à la fin de l’externat. Ces épreuves déterminent le choix des postes d’internat selon le classement obtenu.

    L’internat

    Une fois les ECN passées, l’étudiant peut alors entamer son internat qui durera de quatre à cinq ans. Ce stage pratique en milieu hospitalier est essentiel pour l’apprentissage de la spécialité en radiologie et comprend plusieurs mois de rotation dans différents services hospitaliers. C’est lors de cette étape que les futurs radiologues pourront véritablement se spécialiser et acquérir une réelle expertise dans un domaine particulier de la radiologie.

    Combien d’années d’études sont-elles nécessaires pour devenir radiologue ?

    Au total, il faudra compter environ 11 années d’études post-baccalauréat pour devenir radiologue. Cette durée comprend la première année de médecine, suivie de cinq ans pour obtenir le DFGSM et le DFASM, puis de quatre à cinq ans d’internat pour se spécialiser en radiologie.

    Quel est le salaire moyen d’un radiologue en France ?

    Le salaire d’un radiologue varie en fonction du mode d’exercice de son métier et de son niveau d’expérience. Le salaire moyen d’un radiologue salarié débutant se situe aux alentours de 4 000 à 5 000 € brut par mois. En règle générale, les revenus d’un radiologue peuvent aller jusqu’à 190 000 € annuels en moyenne soit environ 15 800 € mensuels. Les radiologues exerçant en cabinet privé peuvent percevoir des revenus allant jusqu’à 17 000 € mensuels.

    Le témoignage de Léa, radiologue à Paris

    « Lors de mes années de formation en médecine, j’ai été attirée par l’importance et la technicité de la radiologie, et aussi par la diversité de ses applications. Mon quotidien est très varié, allant de la lecture de clichés radios à la réalisation d’IRM, de scanners ou d’échographies. Je suis souvent sollicitée pour aider à poser un diagnostic ou pour suivre l’évolution d’une pathologie grâce à la radiologie. C’est un métier passionnant et exigeant, qui me permet d’allier science, technologie et relations humaines. »

    FAQ

    Les questions de nos étudiants

    En radiologie, plusieurs techniques d’imagerie sont utilisées :

    1. La radiographie : Il s’agit de la technique la plus ancienne, qui utilise les rayons X pour obtenir des images des structures internes du corps humain.

    2. L’échographie : Cette méthode utilise les ultrasons pour produire des images du corps en temps réel.

    3. Le scanner : Le scanner produit des images tridimensionnelles des organes internes, permettant une visualisation détaillée et précise.

    4. L’IRM : L’Imagerie par Résonance Magnétique utilise un champ magnétique et des ondes radio pour générer des images très détaillées, particulièrement utiles pour l’étude du cerveau, de la colonne vertébrale et des articulations.

    La radiologie est une spécialité unique car elle se trouve à l’interface de nombreuses spécialités médicales. Le radiologue travaille avec l’ensemble des autres praticiens et est d’une importance clé de part son apport au diagnostic.

    Les nombreuses techniques d’imageries et les techniques émergentes en font un métier hautement technologique et en pleine évolution.

    Tout au long de sa carrière, le radiologue collabore avec de nombreuses autres spécialités médicales. La technique de l’imagerie médicale, de par sa transversalité, offre un champ de coopération très étendu. Qu’il s’agisse de chirurgiens, de médecins généralistes, de spécialistes (cardiologues, neurologues, urologues, gastroentérologues…), tous comptent sur l’expertise du radiologue pour clarifier un diagnostic, confirmer une pathologie présupposée, ou suivre l’évolution d’un traitement. Le compte-rendu rédigé par le radiologue suite à la réalisation d’une imagerie médicale est une source précieuse d’informations pour l’ensemble de la communauté médicale.

    La radiologie est une discipline médicale relativement jeune comparée à d’autres, mais qui occupe une place prépondérante dans le système de santé. Il s’agit d’une spécialité dite « transversale », signifiant qu’elle intervient dans le parcours de soins de nombreuses pathologies, au croisement de presque toutes les autres spécialités médicales. Par sa nature même, elle rend visible l’invisible, permettant d’obtenir des images précises du corps humain au moyen de différentes techniques (radiographie par rayons X, échographie, scanner, IRM…). Sa spécificité réside également dans l’usage intensif de la technologie et l’innovation constante de ses outils d’imagerie, nécessitant une veille technologique rigoureuse.

    La radiologie offre une gamme variée de possibilités de carrières. Le radiologue peut, après l’obtention de son Diplôme d’Études Spécialisées (DES), se spécialiser davantage via des options ou des formations spécifiques transversales. Il peut également dédier une partie de sa carrière à la recherche, que ce soit pour des organismes universitaires, des institutions privées ou dans le cadre de ses activités hospitalières. Avec une expérience suffisante, un radiologue peut aussi embrasser une carrière d’enseignant, dispensant des cours théoriques et pratiques aux futurs professionnels de santé. Enfin, certains radiologues peuvent choisir de mettre leur expertise au service des programmes de santé publique, contribuant ainsi à l’élaboration de politiques de santé.

    Devenir radiologue requiert une excellente capacité académique, une endurance de long cours et une détermination sans faille. Le chemin des études de santé est jalonné de challenges, que ce soit l’exigence académique, l’obtention d’un bac scientifique, la réussite à différents examens sélectifs (PASS, LAS, ECN…), l’obtention des diplômes DFGSM et DFASM, sans oublier l’internat et la rédaction de la thèse. Les étudiants doivent être prêts à consacrer de nombreuses années à une formation universitaire rigoureuse. Cette spécialité est également exigeante en termes d’investissement personnel, avec souvent des gardes nocturnes, une amplitude horaire importante et une pression constante liée à la responsabilité du diagnostic. Néanmoins, ceux qui y voient une passion plutôt qu’une contrainte trouveront dans la radiologie un épanouissement professionnel sans pareil.

    Le salaire élevé des radiologues est lié à plusieurs facteurs. Le premier est le niveau d’expertise nécessaire pour exercer ce métier, acquise grâce à de longues années d’études et de formation pratique. Ensuite, l’importance de leur rôle dans le diagnostic et le suivi des traitements, ce qui implique de grandes responsabilités et des conséquences directes sur la santé des patients. De plus, les radiologues sont souvent amenés à travailler de longues heures, incluant des gardes nocturnes et week-ends. Enfin, le coût élevé du matériel d’imagerie médicale et son amortissement se répercutent également sur le niveau de revenu des radiologues exerçant en cabinet privé.

    En France, le salaire moyen d’un radiologue salarié débutant se situe aux alentours de 4 000 à 5 000 € brut par mois. Cependant, l’éventail de revenus est large et dépend principalement du lieu et du mode d’exercice (cabinet privé, public, mixte), de l’expérience acquise et de la spécialisation éventuelle. En moyenne, les revenus annuels d’un radiologue peuvent aller jusqu’à 190 000 € soit environ 15 800 € mensuels. Pour les radiologues exerçant en cabinet privé, ils peuvent percevoir des revenus allant jusqu’à 17 000 € mensuels.

    laptop, apple, macbook-2557571.jpg