S'inscrire en Journées Portes Ouvertes

Études

Comment devenir médecin interniste ?

Vous souhaitez vous renseigner sur les études de médecine interne ? Retrouvez tout ce qu’il faut savoir pour devenir médecin interniste.

Sommaire
    Add a header to begin generating the table of contents

    Qu’est-ce qu’un médecin interniste ? 

    Un médecin interniste, souvent désigné simplement comme interniste, est un spécialiste médical formé pour diagnostiquer et traiter de multiples conditions et maladies chez les adultes. Ces médecins sont compétents pour s’occuper de patients présentant des complications et pathologies complexes qui requièrent une perspicacité exceptionnelle et des connaissances robustes.

    Quel est le rôle d’un interniste ?

    L’interniste joue un rôle crucial dans les soins de santé. Il est responsable de la prise en charge de maladies très variées, y compris les maladies rares, les urgences, la pathologie du sujet âgé, et les polypathologies. C’est également lui qui assure le relais de la médecine générale en cas de situations complexes. Son rôle va bien au-delà des soins courants ; il intervient aussi dans des cas requérant une attention particulière et un diagnostic pointu.

    Quelles sont les qualités d’un interniste ?

    Pour devenir un médecin interniste performant, certaines qualités sont essentielles. L’empathie est primordiale pour comprendre les problèmes de chaque patient et répondre efficacement à ses besoins. Une excellente capacité d’observation, de la minutie et de la rigueur sont indispensables pour être capable de poser des diagnostics précis et de proposer des prises en charges adéquates. Par ailleurs, ils doivent faire preuve d’une excellente communication, tant avec les patients qu’avec les autres professionnels de santé.

    Quel est le quotidien d’un médecin interniste ?

    Le quotidien d’un médecin interniste n’est jamais routinier. Il peut être amené à intervenir en urgence, à suivre des patients atteints de maladies rares ou à se coordonner avec d’autres spécialistes pour assurer une prise en charge complète et globale du patient. Son environnement de travail est principalement le milieu hospitalier, bien qu’un exercice privé et parfois libéral soit possible.

    Quelles sont les pathologies prises en charge en médecine interne ?

    Les prises en charges en médecine interne sont diverses et variées. L’interniste s’occupe des maladies infectieuses, auto-immunes, métaboliques, des maladies rares, etc. L’interniste est donc véritablement le spécialiste des diagnostics.

    Quels sont les examens possibles en médecine interne ?

    L’interniste recourt souvent à des examens spécifiques rarement demandés par d’autres spécialités. Il peut se baser sur des analyses sanguines, une échographie ou toute une variété d’autres tests selon le besoin. L’objectif est de parvenir à un diagnostic précis pour adapter le traitement.

    Quels sont les traitements disponibles en médecine interne ?

    Les traitements disponibles en médecine interne sont aussi vastes que les pathologies prises en charge. Pour certaines pathologies, il s’agit majoritairement d’un suivi thérapeutique rigoureux visant à contrôler la maladie et à prévenir les complications. Dans d’autres cas, l’interniste peut se tourner vers des traitements plus spécifiques tels que des traitements médicamenteux complexes, des interventions de pointe ou un suivi post-opératoire serré.

    Quelles sont les études pour devenir médecin interniste ?

    En France, pour devenir interniste, il faut obtenir un Diplôme d’Etudes Spécialisées (DES) de médecine interne. Cela comprend six années à l’université, les ECNi (Épreuves Classantes Nationales informatisées), et cinq ans d’internat. L’étudiant doit également soutenir une thèse de recherche pour obtenir le titre de docteur en médecine.

    La première année de médecine en PASS ou LAS

    La première étape est l’entrée en faculté de médecine, soit en Parcours Accès Santé Spécifique (PASS) soit en Licence Option Santé (LAS). C’est pendant cette période que les étudiants doivent déterminer s’ils ont la passion et le dévouement nécessaires pour poursuivre une carrière en médecine.

    L’externat

    Après les trois premières années d’études médicales, les étudiants débutent l’externat, durant lequel ils commencent à acquérir des compétences pratiques. C’est également à cette étape qu’ils peuvent entamer leur subspecialisation en médecine interne.

    Le concours de l’internat

    À l’issue de leur sixième année d’études médicales, les étudiants participent au concours de l’internat : les Épreuves Classantes Nationales (ECNi). Ce concours déterminera leur classement et leur choix de spécialité et de région pour leur internat.

    L’internat

    Après avoir passé les ECNi, les étudiants débutent leur internat qui dure cinq ans. C’est une période de formation pratique intensive où ils se spécialisent pleinement en médecine interne. Au terme de ces cinq années, ils sont qualifiés pour pratiquer en tant que médecin interniste.

    Combien d’années d’études sont-elles nécessaires pour devenir interniste ?

    En tout, il faut compter dix ans d’études après le baccalauréat pour devenir médecin interniste. Cela inclut six années de formation théorique et clinique en faculté de médecine et quatre années d’internat durant lesquelles l’étudiant se spécialise en médecine interne.

    Quel est le salaire moyen d’un interniste en France ?

    Le salaire moyen d’un interniste en France se situe entre 4000 et 7000 euros net par mois en milieu hospitalier, selon l’ancienneté et le lieu d’exercice. Cependant, ce salaire peut varier considérablement en fonction de la structure de pratique (hôpital public, privé, cabinet libéral), du lieu d’exercice et du nombre d’heures travaillées.

    Le témoignage de Mickael, interniste à Paris

    « Être interniste, c’est avoir un défi quotidien, c’est être face à une énigme complexe à résoudre, c’est lutter contre les maladies les plus rares et complexe. À chaque patient, j’apprends quelque chose de nouveau, chaque cas est une occasion d’étendre mes connaissances. La médecine interne n’est pas une spécialité pour les mous du genou, elle exige de la rigueur, de l’analyse et beaucoup de patience. Mais à la fin de chaque journée, je me dis que j’ai fait le meilleur choix. »

    FAQ

    Les questions de nos étudiants

    La médecine interne couvre de nombreux domaines, de la médecine générale aux maladies rares, en passant par les maladies auto-immunes, les maladies infectieuses et tropicales, les pathologies liées à l’environnement, les maladies génétiques diagnostiquées à l’âge adulte et l’immunodépression.

    L’interniste est le spécialiste des problématiques médicales non circonscrites à un seul organe. Il a une formation large et peut prendre en charge des situations complexes avec des symptômes divers et variés. C’est cette vue d’ensemble qui rend l’interniste unique dans le paysage médical.

    Le rôle de l’interniste est essentiel dans la prise en charge multidisciplinaire des patients. Il travaille en étroite collaboration avec les autres spécialistes, comme le cardiologue pour les problèmes cardiaques, l’urologue pour les problèmes urinaires, le gastro-entérologue pour les problèmes du système digestif, le pneumologue pour les problèmes respiratoires, etc.

    Le métier d’interniste offre plusieurs perspectives de carrière. Outre la pratique traditionnelle en milieu hospitalier, l’interniste a également la possibilité d’exercer en cliniques privées, en établissements de soins de longue durée ou même en cabinets libéraux. En complément, l’interniste peut se tourner vers la recherche médicale, l’enseignement universitaire ou l’administration sanitaire.

    laptop, apple, macbook-2557571.jpg