S'inscrire en Journées Portes Ouvertes

Études

Comment devenir pneumologue ?

Vous souhaitez vous renseigner sur les études de pneumologie ? Retrouvez tout ce qu’il faut savoir pour devenir pneumologue.

Sommaire
    Add a header to begin generating the table of contents

    Qu’est-ce qu’un pneumologue ? 

    Le pneumologue est un médecin spécialiste dédié à l’appareil respiratoire et amené à traiter les pathologies pulmonaires. La pneumologie, science médicale en constante évolution du fait des avancées technologiques, se trouve à la convergence de multiples problématiques de santé. Un futur pneumologue est appelé à effectuer une longue série d’études de santé, de stages et de formations spécialisées afin de se qualifier dans ce domaine en pleine expansion.

    Quel est le rôle d’un pneumologue ?

    Le rôle d’un pneumologue s’étend bien audelà de la consultation courante. Ce praticien réalise des examens cliniques des voies respiratoires, diagnostique des pathologies liées au système respiratoire et propose des soins adaptés à ses patients. Il est également l’acteur majeur dans le dépistage, le diagnostic et le suivi des maladies pulmonaires. Souvent, une consultation chez un pneumologue fait suite à un rendez-vous avec un médecin généraliste, qui oriente le patient vers ce spécialiste en cas de besoin.

    Quelles sont les qualités d’un pneumologue ?

    La pneumologie nécessite un ensemble de compétences diverses et complémentaires. Au-delà de la maîtrise des gestes techniques et de l’utilisation précise du matériel médical spécialisé, savoir décrypter et comprendre l’anatomie des voies respiratoires est une condition sine qua non du métier. La capacité à poser un diagnostic cohérent, à orienter l’intervention vers un traitement adapté au patient et à améliorer son confort de vie sont aussi des aspects primordiaux du rôle du pneumologue.

    Mais ce professionnel de la santé ne se contente pas d’exercer des actes chirurgicaux ou techniques : il joue également un rôle d’éducation et d’accompagnement du patient. La capacité d’écoute, un sens accru de l’observation, une grande dextérité et un esprit rigoureux sont des qualités essentielles à la réussite dans cette voie.

    Quel est le quotidien d’un pneumologue ?

    Le quotidien d’un pneumologue est diversifié et rythmé par de nombreuses interactions avec les patients et d’autres professionnels de la santé. Il oscille entre consultations dans le cabinet de ville ou dans son établissement hospitalier, visites à domicile et actes techniques à l’hôpital. Par ailleurs, le pneumologue joue un rôle éducatif, utilisant des outils tels que des planches d’anatomie pulmonaire pour expliquer à ses patients les conséquences du tabagisme, d’une mauvaise hygiène de vie ou des expositions à risque, notamment dans l’industrie minière.

    Quelles sont les pathologies prises en charge en pneumologie ?

    Un pneumologue doit faire face à une multitude de pathologies respiratoires diverses et variées. Les maladies pulmonaires telles que l’asthme, les bronchites chroniques et la BPCO (Bronchopneumopathie Chronique Obstructive), l’apnée du sommeil ou encore différents types de cancers du poumons font partie de ses principales missions. Notons que l’apparition de certaines pathologies peut être liée à plusieurs facteurs, parmi lesquels figurent le tabagisme, l’exposition à certains facteurs environnementaux ou encore l’âge.

    Quelles sont les études pour devenir pneumologue ?

    La première année de médecine en PASS ou LAS

    La première étape vers la carrière de pneumologue est l’année de Parcours d’Accès Spécifique Santé (PASS) ou en Licence Accès Santé (LAS), qui est une passerelle vers les études de médecine. En sélectif, il est impératif de réussir ses examens pour entrevoir la suite de ce parcours passionnant mais exigeant.

    L’externat

    Une fois admis en deuxième année de médecine, les étudiants entament une durée de quatre années d’études qui constituent l’externat. Durant cette période, ils se familiarisent avec le milieu hospitalier par le biais de stages et consolident leurs connaissances académiques.

    Le concours de l’internat

    En fin de sixième année, les étudiants passent les Épreuves Classantes Nationales (ECN), qui déterminent l’accès à l’internat. Il s’agit d’un moment charnière dans la vie d’un futur médecin, car le classement obtenu lors de ces épreuves détermine le choix de la spécialité et le lieu de l’internat.

    L’internat

    Une fois l’internat atteint, le futur pneumologue entame une formation spécifique, la durée des études s’étendant entre trois à cinq ans selon les spécialités. La pneumologie fait partie des « spécialités médicales » et s’étale généralement sur quatre ans.

    Combien d’années d’études sont-elles nécessaires pour devenir pneumologue ?

    Au total, au sortir de son cursus, un pneumologue a accompli un minimum de 10 ans d’études après le baccalauréat : 6 années de médecine générale, suivies de 4 années de spécialisation en pneumologie.

    Quel est le salaire moyen d’un pneumologue en France ?

    Comme pour toute profession médicale, le salaire d’un pneumologue peut également varier en fonction du mode de pratique (libérale ou salarié), de l’expérience, de la notoriété et du lieu d’exercice. En moyenne, un pneumologue en France peut s’attendre à un salaire entre 6 000 et 8 000 euros brut par mois. Toutefois, ces chiffres peuvent augmenter de manière substantielle pour les pneumologues ayant une clientèle importante ou étant basés dans des régions où la demande est élevée.

    Le témoignage de Jérome, pneumologue à Paris

    « J’ai toujours été passionné par la science médicale et l’idée de pouvoir améliorer la vie des personnes souffrantes. Les défis qu’offrait la pneumologie, notamment sa variété de patients, de pathologies et de symptômes, m’ont attiré. Le fait de pouvoir apporter un nouveau souffle à des patients parfois désespérés est pour moi une immense satisfaction. »

    Article rédigé en collaboration avec le Dr Jérome Pinot, pneumologue et médecin du sommeil à Paris.

    FAQ

    Les questions de nos étudiants

    La pneumologie est une discipline très variée englobant de nombreux champs d’action. On distingue principalement la pneumologie-allergologie, qui gère des problèmes respiratoires dus aux allergies, et la pneumologie-oncologie, qui se concentre sur la prise en charge des cancers pulmonaires. Il est également courant de rencontrer des pneumologues spécialisés dans le traitement des maladies du sommeil, en particulier celles comme le syndrome des apnées du sommeil.

    La spécialité de pneumologie est transversale et couvre un large spectre de pathologies : c’est ce qui rend le métier de pneumologue non seulement passionnant mais aussi unique. La pneumologie ne se limite pas seulement au traitement des maladies pulmonaires. Elle s’étend à bien d’autres domaines, comme l’infectiologie, les maladies systémiques, la physiologie respiratoire, les troubles du sommeil, le lien avec l’environnement, et même parfois, les soins palliatifs.

    Un pneumologue travaille généralement en étroite coordination avec d’autres spécialistes pour assurer une prise en charge complète du patient. Par exemple, dans le traitement d’un patient atteint d’un cancer du poumon, il peut être amené à collaborer avec l’oncologue, le radiologue et le chirurgien thoracique. Par ailleurs, en raison du rôle central de l’appareil respiratoire dans le métabolisme humain, son travail en collaboration avec d’autres spécialités est essentiel pour une prise en charge efficace.

    La pneumologie se distingue des autres spécialités médicales de par sa transversalité et ses interactions fortes avec les autres métiers de la santé. Le parcours de soin d’un patient atteint de pathologies pulmonaires est souvent pluridisciplinaire. La pratique d’un pneumologue intègre donc la collaboration avec d’autres spécialistes, permettant ainsi une coordination des soins dans le parcours de prise en charge du patient.

    En France, le pneumologue est traditionnellement un clinicien. Il n’effectue donc initialement pas des actes chirurgicaux qui relèvent de la compétence des chirurgiens thoraciques. Cependant, il est important de préciser que le pneumologue réalise souvent des gestes techniques, notamment lors de la réalisation de bronchoscopies. Une bronchoscopie, examen permettant d’explorer les bronches du patient, peut être réalisée à des fins diagnostiques ou thérapeutiques.

    La pneumologie interventionnelle, une sous-spécialité de la pneumologie, tend toutefois à se développer. Elle regroupe des techniques mini-invasives permettant de traiter certaines pathologies pulmonaires sans recours à la chirurgie classique. Les pneumologues qui pratiquent la pneumologie interventionnelle appliquent ces techniques au sein de plateaux techniques spécialisés, souvent sous anesthésie générale ou locale.

    Notons que le recours à la chirurgie peut être nécessaire pour certaines pathologies respiratoires. Les pneumologues interviennent alors en amont et en aval de cette chirurgie, en étroite collaboration avec les chirurgiens thoraciques et les anesthésistes-réanimateurs.

    Le pneumologue est un expert en charge de la prise en charge des pathologies respiratoires. Celles-ci englobent un large spectre de maladies allant des affections des voies aériennes (asthme, BPCO, bronchites chroniques), aux pathologies pulmonaires interstitielles, en passant par les cancers thoraciques et les pathologies pleurales comme le décollement de la plèvre. Le pneumologue est également impliqué dans le diagnostic et le traitement de l’apnée du sommeil.

    Les tâches d’un pneumologue sont variées et comprennent :

    • L’interrogatoire et l’examen physique du patient pour poser un diagnostic.
    • Des tests d’efforts pour évaluer la capacité respiratoire du patient.
    • La réalisation d’examens techniques, comme la bronchoscopie, pour visualiser les bronches et le poumon.
    • L’analyse de la qualité du sommeil de ses patients.
    • La participation à des équipes pluridisciplinaires pour prendre en charge de façon optimale des patients atteints de pathologies complexes.
    • Le suivi à long terme des patients atteints de pathologies chroniques.
    • Fournir des soins palliatifs pour les patients en phase terminale de maladies pulmonaires.
    laptop, apple, macbook-2557571.jpg