S'inscrire en Journées Portes Ouvertes

Études

Comment devenir gastro-entérologue ?

Vous souhaitez vous informer sur les études de gastro-entérologie ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir pour devenir gastro-entérologue.

Sommaire
    Add a header to begin generating the table of contents

    Qu’est-ce qu’un gastro-entérologue ?

    Un gastro-entérologue est un médecin spécialisé dans l’étude et le traitement des affections de l’appareil digestif, qui regroupe l’œsophage, l’estomac, l’intestin, le côlon, le rectum, le foie, la vésicule biliaire et le pancréas. En dehors de la gastro-entérologie générale, ces professionnels ont l’opportunité de se sous-spécialiser dans des domaines tels que l’hépatologie (foie et pancréas) et la proctologie (côlon et rectum).

    Quel est le rôle d’un gastro-entérologue ?

    Le rôle principal d’un gastro-entérologue est de détecter, diagnostiquer, traiter et prévenir les maladies de l’appareil digestif, qui peuvent aller de l’affection simple comme la gastrite, à des pathologies plus complexes comme le cancer du côlon. Pour ce faire, ces médecins s’appuient sur une batterie d’examens complémentaires comme l’échographie abdominale ou la coloscopie, dont ils sont formés à la réalisation. Leur intervention est primordiale lorsqu’il est nécessaire d’explorer en profondeur l’appareil digestif pour poser un diagnostic précis. En fonction des pathologies diagnostiquées, le gastro-entérologue prescrit un traitement adapté et assure le suivi du patient. Si nécessaire, il peut orienter le patient vers une intervention chirurgicale.

    Quelles sont les qualités d’un gastro-entérologue ?

    Un bon gastro-entérologue procède avec esprit scientifique et montre un vif intérêt pour la biologie et la fonction de l’appareil digestif. Il se doit d’être adaptable, étant donné que la gastro-entérologie est une branche de la médecine en constante innovation technologique. La capacité d’écoute est également une qualité essentielle, permettant de comprendre les inquiétudeset les besoins des patients, qui sont souvent confrontés à des pathologies embarrassantes ou stigmatisantes comme les affections de l’anus ou du rectum.

    Quel est le quotidien d’un gastro-entérologue ?

    La journée type d’un gastro-entérologue varie en fonction du lieu d’exercice du praticien. En établissement de soins, public ou privé, les activités quotidiennes incluent la consultation des nouveaux patients, la réalisation des examens endoscopiques, le suivi des patients hospitalisés et l’enseignement, spécifiquement dans les Centre Hospitalier Universitaire (CHU). En outre, en libéral, dans leur propre cabinet, les gastro-entérologues consacrent une grande partie de leur journée à consulter des patients, souvent référés par un médecin généraliste ou venant pour un suivi. À cela s’ajoutent la réalisation des examens et les tâches administratives afférentes au bon fonctionnement du cabinet.

    Quelles sont les pathologies prises en charge en gastro-entérologie ?

    La gastro-entérologie couvre une large variété de pathologies affectant l’appareil digestif. Ces pathologies peuvent être inflammatoires, telles que la maladie de Crohn ou la rectocolite hémorragique, infectieuses comme les hépatites virales, liées à l’alcool comme la cirrhose alcoolique, ou encore des troubles moteurs digestifs comme le syndrome de l’intestin irritable. Le gastro-entérologue prend également en charge les maladies chroniques comme le reflux gastro-œsophagien et les maladies cancéreuses du tube digestif.

    Quelles sont les études pour devenir gastro-entérologue ?

    Le cursus pour devenir gastro-entérologue est solide et requiert un engagement considérable. Il s’articule autour de plusieurs grandes étapes.

    La première année de médecine en PASS ou LAS

    En France et depuis la réforme des études de santé de 2020, le parcours commence par une première année d’études en Parcours d’accès spécifique santé (PASS) ou Licence avec option Accès Santé (LAS). L’objectif de cette première année est d’acquérir les bases fondamentales des sciences médicales.

    L’externat

    Une fois le concours de première année réussi, l’étudiant intègre le second cycle des études médicales, ou « externat », qui dure trois ans. Durant l’externat, l’étudiant approfondit ses connaissances en sciences médicales à la faculté et réalise des stages en milieu hospitalier pour se familiariser avec la pratique de la médecine.

    Le concours de l’internat

    Au terme de l’externat, l’étudiant passe un concours de niveau national lui permettant d’accéder au troisième cycle des études médicales, ou internat. Pour les étudiants souhaitant embrasser la spécialité de gastro-entérologie, l’obtention d’un classement leur permettant de choisir cette discipline est nécessaire.

    L’internat

    L’internat dure 4 à 5 ans selon la spécialité choisie. Durant ces années, l’interne en médecine exerce à l’hôpital tout en suivant des enseignements théoriques à la faculté et réalise sa thèse pour l’obtention du Doctorat en médecine. Pour se spécialiser en gastro-entérologie, l’interne choisit le Diplôme d’études spécialisées (DES) en Gastro-entérologie et hépatologie. Après avoir validé son DES, le futur gastro-entérologue peut se sous-spécialiser en hépatologie et en proctologie le cas échéant.

    Combien d’années d’études sont-elles nécessaires pour devenir gastro-entérologue ?

    Pour devenir gastro-entérologue, il faut compter entre 10 à 11 ans d’études après l’obtention du baccalauréat, soit une année de PASS ou LAS, 3 ans d’externat, un minimum de 4 à 5 ans d’internat pour obtenir le DES en Gastro-entérologie et hépatologie, et éventuellement quelques années de spécialisation supplémentaires.

    Quel est le salaire moyen d’un gastro-entérologue en France ?

    En France, le salaire mensuel brut d’un gastro-entérologue débutant attaché à un établissement public se situe aux alentours de 2500 à 4000 euros, selon l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail. Ce salaire peut évoluer en fonction du statut du professionnel (praticien hospitalier, praticien hospitalier universitaire, libéral), de son ancienneté, de sa spécialisation, et de son lieu d’exercice.

    Le témoignage de Bruno, gastro-entérologue à Paris

    Bruno, gastro-entérologue à Paris, raconte : « Quand j’ai commencé mes études de médecine, je ne savais pas encore quel chemin prendre. Mais quand j’ai découvert la gastro-entérologie et son univers passionnant, j’ai su que c’était ce que je voulais faire. Ce qui est enthousiasmant, c’est que cette spécialité est à la pointe de l’innovation technologique avec une évolution constante des techniques d’exploration et de traitement. C’est aussi un métier humain, où le contact avec les patients est une composante essentielle de la pratique. »

    FAQ

    Les questions de nos étudiants

    Le gastro-entérologue est amené à réaliser divers examens en fonction des symptômes et de l’état de santé du patient. Parmi les plus courants, on retrouve l’échographie abdominale, la coloscopie, l’endoscopie haute et l’endoscopie par capsule. Ces outils d’exploration permettent au gastro-entérologue de poser un diagnostic précis et de proposer un traitement adapté.

    La gastro-entérologie est une spécialité médicale unique en ce qu’elle allie une connaissance précise et détaillée de l’anatomie et de la physiologie de l’appareil digestif à une maîtrise technique et technologique avancée. C’est une discipline extrêmement variée, qui offre la possibilité d’exercer en milieu hospitalier, en Cabinet ou au sein d’organismes de recherche.

    Le gastro-entérologue travaille en étroite collaboration avec d’autres professionnels de santé. Il échange régulièrement avec les médecins généralistes pour assurer le suivi de ses patients. Il collabore également avec d’autres spécialistes, notamment les chirurgiens, les oncologues, les radiologues, les endocrinologues et les nutritionnistes.

    Ce qui distingue la gastro-entérologie des autres spécialités médicales, c’est la diversité des pathologies traitées, allant des maladies inflammatoires du tube digestif aux cancers, en passant par les maladies de surcharge du foie. C’est également l’importance des examens d’imagerie et des endoscopies qui permettent de diagnostiquer et de traiter de nombreuses affections.

    Pour un gastro-entérologue, les options de carrière sont nombreuses. Il peut exercer en libéral, dans son propre cabinet, en établissement de soins, en milieu hospitalier. Il peut aussi se spécialiser davantage, par exemple en se focalisant sur les maladies du foie, en devenant professeur des universités-praticien hospitalier (PU-PH) dans les CHU, en faisant de la recherche fondamentale et clinique ou encore en s’orientant vers la prise en charge des transplantations hépatiques.

    Un gastro-entérologue soigne diverses pathologies touchant l’appareil digestif, comme les maladies inflammatoires intestinales, les maladies du foie, les maladies pancréatiques, les troubles fonctionnels comme le syndrome de l’intestin irritable, et les cancers digestifs. Chaque condition requiert une approche et un traitement spécifiques.

    laptop, apple, macbook-2557571.jpg