S'inscrire en Journées Portes Ouvertes

Études

Comment devenir neurologue ?

Vous souhaitez vous renseigner sur les études de neurologie ? Retrouvez tout ce qu’il faut savoir pour devenir neurologue.

Sommaire
    Add a header to begin generating the table of contents

    Qu’est-ce qu’un neurologue ?

    Un neurologue est un spécialiste hiérarchisé dans le domaine médical, qui se concentre sur le diagnostic et le traitement des maladies, troubles et conditions qui affectent le système nerveux central et la moelle épinière. Le système nerveux comprend le cerveau, les nerfs, le système nerveux central, le système nerveux périphérique et les muscles. Le rôle du neurologue peut être très varié, allant de l’évaluation des troubles du mouvement, à la prise en charge de la douleur chronique, en passant par le diagnostic des maladies neurologiques.

    Quel est le rôle d’un neurologue ?

    Le rôle d’un neurologue est complexe et multidimensionnel, centré sur le soin des patients, mais incluant également des aspects d’éducation des patients, de recherche, de formation des étudiants et de responsabilité médicale ainsi que d’administratif. Les neurologues traitent des patients de tout âge et peuvent passer de longues heures à faire de la recherche, à éduquer les patients sur leur état de santé, et à administrer un large éventail de tests de diagnostic et de procédures thérapeutiques, comme le scanner cérébral, l’écho-doppler ou la ponction lombaire.

    En tant que spécialiste expert, le neurologue doit aussi savoir interpréter les signes cliniques, les symptômes et les résultats des tests médicaux pour déterminer la meilleure stratégie de traitement pour chaque patient. Le respect du secret médical et une discrétion exemplaire sont nécessaires pour exercer ce métier, de plus, face à des patients parfois en grande souffrance, ces docteurs en médecine doivent faire preuve d’une grande empathie et d’un sens de l’écoute aigu.

    Quelles sont les qualités d’un neurologue ?

    Les qualités d’un neurologue sont multiples et nécessitent un investissement important de l’individu en termes de temps, d’efforts et d’énergie. L’une des caractéristiques fondamentales de ces spécialistes est leur grande connaissance théorique dans diverses disciplines de la santé et des sciences fondamentales, incluant la neurophysiologie, la pharmacologie et l’immunologie.

    D’autre part, un neurologue doit être capable d’interagir avec les patients et leurs familles d’une manière empathique et respectueuse, tout en gardant à l’esprit la grande diversité des contextes sociaux et éthiques dans lesquels ces interactions ont lieu. La capacité de travailler en équipe est également une compétence attendue des neurologues, en particulier lorsqu’ils travaillent dans des équipes multidisciplinaires avec d’autres professionnels de santé.

    Quel est le quotidien d’un neurologue ?

    Le quotidien d’un neurologue est riche et diversifié. Il peut travailler dans une clinique privée, un hôpital public, des structures universitaires ou affecté dans des industries pharmaceutiques. Il peut également être amené à collaborer avec des chefs de service d’autres spécialités, ou à participer à des travaux de recherche.

    Particulièrement, l’exercice de la neurologie est particulier du fait que c’est une spécialité à dominante clinique qui demande un examen clinique complexe et précis. C’est aussi une spécialité en constante évolution avec des terres d’avancées scientifiques récentes, que ce soit dans le domaine des neurosciences, ou celui de l’imagerie médicale, ainsi que des innovations techniques diagnostiques et thérapeutiques.

    Que soigne un neurologue ?

    Un neurologue est capable de traiter une variété de maladies, dont la sclérose en plaques, l’épilepsie, les maladies de Parkinson et d’Alzheimer, les tumeurs du système nerveux, les troubles du sommeil, les céphalées et la douleur neuropathique chronique. Par ailleurs, des pathologies comme le syndrome du canal carpien ou les atteintes nerveuses dues au diabète(neuropathie diabétique) sont également les domaines d’intervention des neurologues.

    Quelles sont les études pour devenir neurologue ?

    La première année de médecine en PASS ou LAS

    Les études pour devenir neurologue commencent généralement après l’obtention du baccalauréat. L’étudiant intéressé par cette spécialité doit d’abord s’inscrire en première année de médecine, soit via une Licence Accès Santé (LAS) qui permet de suivre en parallèle une autre formation, soit via le Parcours Spécifique Accès Santé (PASS) centré uniquement sur la santé.

    L’externat

    Après cette première année, les années suivantes seront consacrées à l’acquisition de connaissances théoriques et de compétences cliniques. L’étudiant devient un externe à partir de la quatrième année et il pourra alors pratiquer dans les établissements hospitaliers sous la supervision des médecins.

    Le concours de l’internat

    A l’issue de la sixième année, les étudiants passent les Épreuves Classantes Nationales (ECN) qui permettent d’accéder au troisième cycle des études médicales et à leur choix de spécialité.

    L’internat

    L’internat est une période d’études intense où l’interne cumule à la fois des stages dans des services de neurologie et une formation universitaire (séminaires, cours). Cette période dure entre quatre à six ans et conduit à l’obtention d’un Diplôme d’État de Docteur en Médecine après soutenance d’une thèse.

    Combien d’années d’études sont-elles nécessaires pour devenir neurologue ?

    Il faut compter au minimum dix ans après le baccalauréat pour exercer en France comme neurologue. Cette durée peut varier selon le parcours et les choix de l’étudiant. Par exemple, un étudiant peut choisir de faire des stages de spécialisation complémentaires dans certaines disciplines de la neurologie, ou de suivre une formation de recherche qui nécessiterait une année supplémentaire.

    Quel est le salaire moyen d’un neurologue en France ?

    Le salaire d’un neurologue varie en fonction du lieu de pratique, du secteur d’exercice (privé ou public), du prestige de l’établissement, du nombre d’heures travaillées et d’autres facteurs. Toutefois, en moyenne, un neurologue en France peut espérer gagner entre 3 000 et 7 000 euros net par mois en début de carrière. La rémunération peut augmenter significativement avec l’expérience et les responsabilités.

    Le témoignage de Mathieu, neurologue à Paris

    Mathieu, neurologue à Paris, nous confie « Le métier de neurologue est fascinant et continuellement stimulant à cause de l’évolution constante de nos connaissances scientifiques. La neurologie m’a permis de comprendre les mécanismes complexes de la douleur, du mouvement, des troubles du sommeil et des différentes maladies neurologiques. De plus, la relation avec les patients et le défi de trouver des solutions adaptées pour améliorer leur qualité de vie est très gratifiant. »

    FAQ

    Les questions de nos étudiants

    La neurologie offre de nombreux champs d’action, couvrant plusieurs domaines de compétence. En plus de la prise en charge des patients, un neurologue peut se spécialiser dans le traitement des troubles de mouvement, des maladies neuromusculaires, de l’épilepsie, de la neuro-oncologie ou des maladies infectieuses. Il peut également intervenir dans l’exploration du sommeil ou s’orienter vers les neurosciences, domaine en constante évolution.

    Le métier de neurologue est unique de par la grande variété des maladies et des patients qu’il rencontre au quotidien. Chaque patient est différent et chaque maladie présente une série de symptômes différents qui doivent être interprétés dans le contexte du patient. Les neurologues ont ainsi l’occasion de travailler avec des patients de tout âge et de toutes conditions, rendant leur travail à la fois stimulant et enrichissant.

    La neurologie est une spécialité médicale qui collabore étroitement avec d’autres spécialités médicales, notamment la neurochirurgie, la psychiatrie, l’orthopédie, ou l’oncologie. La collaboration avec d’autres professionnelles de santé est cruciale pour le diagnostic, le suivi et le traitement optimal des patients atteints de maladies neurologiques.

    La neurologie se distingue des autres spécialités médicales par son attention particulière aux maladies et troubles du système nerveux. Contrairement à d’autres disciplines médicales, les neurologues sont spécifiquement formés pour diagnostiquer et traiter les maladies du cerveau, de la moelle épinière, des nerfs et des muscles. C’est également une spécialité médicale qui requiert une connaissance approfondie dans diverses disciplines, comme l’immunologie, la pharmacologie et la neurophysiologie, pour ne citer que quelques-unes.

    La neurologie est aussi une discipline qui offre d’importants débouchés et une grande diversité dans les domaines d’intervention. Les neurologues peuvent choisir de se spécialiser dans des domaines précis tels que l’épilepsie, les maladies neurologiques dégénératives, les troubles du mouvement, les troubles du sommeil ou les neurosciences.

    Les options de carrière pour les neurologues sont variées et nombreuses, ce qui rend cette spécialité médicale attrayante pour les médecins en formation. Outre la pratique clinique qui peut se dérouler en milieu hospitalier, en clinique privée ou en structures universitaires, les neurologues peuvent également travailler dans les industries pharmaceutiques, où ils participent à la conception, à la planification et à la gestion des essais cliniques.

    Il est également possible pour les neurologues de se consacrer à la recherche, une option qui ouvre la voie à des postes académiques de haut niveau. Les neurologues jouent un rôle clé dans la recherche médicale, en contribuant à faire avancer la compréhension des maladies du système nerveux et en développant de nouvelles stratégies de traitement.

    De plus, les neurologues peuvent choisir de se spécialiser dans des domaines précis de la neurologie, comme mentionné précédemment. Cette spécialisation peut nécessiter des formations spécifiques supplémentaires, mais elle offre également l’opportunité d’acquérir une expertise dans un domaine particulièrement intéressant. Les neurologues peuvent également choisir d’exercer certaines de ces spécialités en parallèle à leur activité clinique, offrant ainsi une approche plus holistique du soin.

    Par ailleurs, certains neurologues choisissent de se tourner vers l’enseignement, ou d’exercer des responsabilités administratives, par exemple en devenant chef de service dans une structure hospitalière.

    laptop, apple, macbook-2557571.jpg