S'inscrire en Journées Portes Ouvertes

Études

Comment devenir dermatologue ?

Vous souhaitez en savoir plus sur les études en dermatologie ? Découvrez tout ce qu’il faut connaître pour devenir dermatologue.

Sommaire
    Add a header to begin generating the table of contents

    Qu’est-ce qu’un dermatologue ?

    Un dermatologue est un médecin spécialiste de la peau, des cheveux, des ongles et des muqueuses. Son expertise inclut l’étude, le diagnostic et le traitement des affections cutanées, des plus bénignes, telles que l’acné, aux plus graves, comme le cancer de la peau. De par sa spécialisation en dermatologie, ce professionnel est le garant de la santé cutanée de ses patients, indépendamment de leur catégorie d’âge, allant du nourrisson au vieillard.

    Quel est le rôle d’un dermatologue ?

    L’activité d’un dermatologue s’étend de la clinique à la chirurgie, en passant par la prévention et le traitement des maladies de la peau. Il effectue des actes chirurgicaux mineurs, tels que l’ablation de grains de beauté, et intervient dans le traitement d’affections plus sévères comme les brûlures profondes, les suites d’accidents, et les cancers de la peau. Les compétences d’un dermatologue ne se limitent pas au cadre hospitalier ou à son cabinet. Il collabore aussi avec d’autres spécialistes pour prendre en charge des pathologies lourdes impliquant une comorbidité cutanée.

    Quelles sont les qualités d’un dermatologue ?

    Un dermatologue doit posséder plusieurs qualités pour être performant dans son métier. Il doit avant tout disposer d’une grande capacité d’écoute du patient pour comprendre leurs préoccupations et offrir le meilleur plan de soins possibles. Pourvu d’une dextérité manuelle pour les actes chirurgicaux, sa minutie est indéniable durant les interventions. Des qualités d’attention et de concentration sont aussi nécessaires pour l’examen minutieux de la peau. Par ailleurs, la capacité d’adaptation est primordiale pour la prise en charge de différents cas et la maîtrise d’évolutions technologiques constantes dans le secteur de la dermatologie.

    Quel est le quotidien d’un dermatologue ?

    Le quotidien d’un dermatologue dépend en grande partie de son lieu d’exercice. Dans un cabinet privé ou une clinique, la majeure partie de sa journée sera consacrée aux consultations de ses patients, aux diagnostics et aux traitements spécifiques. Pour un dermatologue en hôpital, il aura la responsabilité de s’assurer du suivi de ses patients hospitalisés, de superviser des internes ou d’assurer des consultations à l’hôpital. En outre, tous les dermatologues doivent consacrer une partie de leur temps à la mise à jour de leurs connaissances médicales, pour rester à l’avant-garde des nouvelles avancées en dermatologie.

    Quelles sont les pathologies prises en charge en dermatologie ?

    Les dermatologues sont en mesure de traiter une gamme large de pathologies cutanées allant de problèmes mineurs comme les verrues, l’acné, les maladies de l’ongle et du cuir chevelu, aux troubles plus sévères comme les infections, les allergies au soleil, l’herpès buccal, la maladie de lyme, les troubles de pigmentation et les cancers de la peau. En outre, la dermatologie offre une activité mixte où la dimension psychologique est essentielle ; en effet, le signe cutané peut parfois être le symptôme d’une pathologie générale, notamment psychologique: anxiété, stress, dépression.

    Quelles sont les études pour devenir dermatologue ?

    Devenir dermatologue implique un cursus médical rigoureux et intensif. Voici les différentes étapes à suivre pour y parvenir :

    La première année de médecine en PASS ou LAS

    D’abord, en amont du cursus proprement dit, l’aspirant dermatologue doit obtenir son bac, idéalement un bac scientifique. Par la suite, les étudiants entrent en première année des études de santé où ils choisissent le parcours PASS (Parcours Accès Spécifique Santé) ou LAS (Licence avec Option Accès Santé) en fonction de leur université.

    L’externat

    Une fois le concours d’entrée réussi et les premières années du cursus médical validées, l’étudiant entre dans le cycle de l’externat. C’est alors qu’il commence à s’imprégner du terrain, en apprenant l’art de l’examen clinique et le diagnostic différentiel des différentes affections cutanées. Durant cette période, l’étudiant a la possibilité d’effectuer des stages dans des services de dermatologie pour acquérir une première expérience pratique.

    Le concours de l’internat

    Après six ans d’études, l’étudiant doit se présenter au concours de l’internat aussi appelé les Épreuves Classantes Nationales (ECN). Le classement obtenu à ce concours détermine le choix de la spécialité et la ville de l’internat.

    L’internat

    Enfin, le futur dermatologue passe par un internat en Dermatologie-Vénéréologie qui dure 4 ans. C’est au cours de ce période intensifiée de formation pratique et théorique qu’il acquiert les compétences nécessaires pour diagnostiquer, traiter et prévenir les pathologies cutanées. L’ensemble de ces expériences lui permet de gagner en compétence et en maturité professionnelle pour exercer en toute autonomie.

    Combien d’années d’études sont-elles nécessaires pour devenir dermatologue ?

    Il faut compter en moyenne dix ans d’études après le bac pour devenir dermatologue. Ces années comprennent, la première année de médecine (PASS ou LAS), six années de formation théorique (externat), et quatre années d’internat de spécialisation en dermatologie. À l’issue de l’internat, l’étudiant doit soutenir une thèse d’exercice pour obtenir le titre de Docteur en Médecine avec la spécialité en dermatologie.

    Quel est le salaire moyen d’un dermatologue en France ?

    Le salaire d’un dermatologue peut varier en fonction de l’expérience, du lieu d’exercice et de la spécialisation. En moyenne, le salaire mensuel brut d’un dermatologue débutant en France est d’environ 3700€. Avec l’expérience, il peut aller jusqu’à 6000 à 7000 euros bruts par mois.

    Le témoignage de Léa, dermatologue à Paris

    « Les premières années en tant que dermatologue sont intenses, mais c’est un métier passionnant et gratifiant. Chaque jour est différent avec une variété de pathologies à diagnostiquer et à traiter. Le contact avec les patients est très enrichissant. Le rythme peut être soutenu, le dermatologue peut voir jusqu’à 40 patients par jour en raison du nombre réduit de spécialistes en dermatologie. Malgré les défis, je ne changerais pas mon choix de carrière. »

    FAQ

    Les questions de nos étudiants

    La dermatologie est une discipline médicale extrêmement variée, couvrant un large éventail de pathologies et de techniques cliniques. Elle englobe l’immuno-allergologie pour le traitement des allergies cutanées, l’immuno-inflammatoire pour les problèmes liés au système immunitaire, l’infectiologie et la vénérologie pour les infections et maladies vénériennes, la cancérologie pour les cancers de la peau, la pédiatrie pour les enfants, la chirurgie pour les interventions cutanées, et l’esthétique pour l’apparence de la peau.

    Le dermatologue est à la fois un clinicien et un chirurgien. Il peut réaliser de petites opérations, bien qu’étant principalement un spécialiste du diagnostic et du traitement des affections cutanées. Sa pratique couvre une vaste gamme de pathologies, allant de la pédiatrie à la gériatrie, et s’occupant des patients de tous âges, du nourrisson au vieillard. De plus, son expertise inclut le traitement de conditions graves comme les brûlures profondes, les séquelles d’accidents et les cancers de la peau

    Un dermatologue peut collaborer avec d’autres spécialistes pour traiter des affections cutanées complexes qui nécessitent une approche multidisciplinaire. En raison de la largeur du champ de la dermatologie et du nombre de maladies cutanées également marquées par d’autres conditions médicales, une telle collaboration est souvent nécessaire et bénéfique pour les patients.

    La dermatologie se distingue des autres spécialités médicales par son indépendance relative des examens complémentaires. En effet, celle-ci repose principalement sur une sémiologie dominante et permet des diagnostics à l’oeil nu. De plus, le secteur est constamment en mouvement avec de nouvelles avancées technologiques et des innovations continue dans les traitements, notamment dans le domaine des biothérapies et immunothérapies.

    Après leur formation, les dermatologues ont plusieurs options de carrière. Ils peuvent exercer en ville dans un cabinet privé, donner des consultations à l’hôpital, prendre la tête d’un service spécialisé dans un hôpital, ou enseigner dans un Centre Hospitalier Universitaire (CHU). Ils peuvent également poursuivre des formations transversales spécifiques pour se spécialiser d’avantage.

    laptop, apple, macbook-2557571.jpg