Études

Commentdevenir chirurgien maxillo facial ?

Vous souhaitez en savoir plus sur les études en chirurgie maxillo-faciale ? Découvrez tout ce qu’il faut connaître pour devenir chirurgien maxillo-facial.

devenir chirurgien maxillo facial
Sommaire
    Add a header to begin generating the table of contents

    Qu’est-ce qu’un chirurgien maxillo-facial ?

    Un chirurgien maxillo-facial est un spécialiste en santé qui se consacre exclusivement à la chirurgie du visage, de la bouche et du cou. Fondé à l’hôpital Dieu de Nantes, ce champ médical et chirurgical complexe traite le spectre complet des pathologies traumatiques, carcinologiques et malformatives de la face.

    Quel est le rôle d’un chirurgien maxillo-facial ?

    Le rôle d’un chirurgien maxillo-facial s’étend bien au-delà de la simple réalisation d’opérations. Il couvre une vaste gamme d’activités, notamment la chirurgie orthognathique, la stomatologie, la traumatologie faciale, la chirurgie reconstructrice/réparatrice, le traitement des fentes et autres malformations faciales, la cancérologie de la cavité orale et la reconstruction, l’implantologie et la rhinoplastie. En outre, un chirurgien maxillo-facial travaillera généralement en binôme avec un chef de service, s’assurant ainsi que les patients reçoivent les meilleurs soins possibles.

    Quelles sont les qualités d’un chirurgien maxillo-facial ?

    Le chirurgien maxillo-facial doit posséder plusieurs qualités pour être efficace dans son rôle. La précision est cruciale, car les opérations peuvent souvent impliquer de petites parties du corps, et une erreur peut avoir des conséquences graves. De plus, le chirurgien doit être capable de prendre des décisions rapides et éclairées pour le bénéfice du patient, tout en restant calme sous pression. De par nature, le chirurgien déploie des compétences de leader pour diriger une équipe de soins ou lorsqu’il s’agit de travailler aux côtés d’un chef de service. Il doit également être capable de manifester de l’empathie et de la sensibilité aux besoins des patients.

    Quel est le quotidien d’un chirurgien maxillo-facial ?

    Le quotidien d’un chirurgien maxillo-facial impose des responsabilités qui dépassent l’enceinte de la salle d’opération. Il se voit confier des patients souffrant d’une multitude de pathologies liées au visage, à la mâchoire et à l’ensemble de la sphère oro-faciale. En plus d’effectuer des chirurgies planifiées, le spécialiste participe activement à des astreintes de chirurgie maxillo-faciale. Cette profession souvent exigeante est aussi source de gratifications : le soulagement de la douleur faciale, amélioration de l’esthétique faciale, ou encore, la résolution de troubles fonctionnels profonds.

    Quelles sont les pathologies prises en charge en chirurgie maxillo-faciale ?

    Un chirurgien maxillo-facial traite une variété de pathologies. Les affections traumatiques du visage, y compris les fractures de la mâchoire et les blessures de l’œil, sont courantes. Les personnes souffrant de tumeurs de la tête et du cou peuvent également être traitées par ce spécialiste, tout comme celles atteintes de troubles de la mâchoire tels que le syndrome de l’articulation temporo-mandibulaire (ATM). De plus, des conditions plus rares telles que les malformations faciales congénitales et les fentes labio-palatines font également partie du champ d’action du chirurgien maxillo-facial.

    Quelles sont les études pour devenir chirurgien maxillo-facial ?

    La première année de médecine en PASS ou LAS

    La première étape pour devenir chirurgien maxillo-facial est de réussir la première année de médecine nommée PASS ou une Licence avec option « accès Santé » (LAS), pour ensuite intégrer une deuxième année de médecine.

    L’externat

    L’externat fait suite à la deuxième année de médecine. Les étudiants suivent un cursus de 3 ans pendant lequel ils combinent des cours théoriques en université et des stages à l’hôpital. C’est pendant cette période que les futurs praticiens acquièrent une solide base en chirurgie générale.

    Le concours de l’internat

    Après l’école de médecine, les candidats passeront les concours des épreuves classantes nationales informatisées (iECN), qui détermineront leur place dans le classement national des spécialités médicales.

    L’internat

    Les futurs chirurgiens maxillo-faciaux poursuivent leur formation par un cycle d’internat de 6 ans qui comprend 10 semestres. Parmi ces semestres, 5 doivent impérativement être effectués en chirurgie maxillo-faciale.

    Au cours de l’internat, les candidats recevront une éducation complète en chirurgie maxillo-faciale et stomatologie à travers des cas cliniques, des cours, des ateliers, des conférences et des congrès scientifiques. Les internes sont évalués en continu et devront rédiger et présenter un mémoire de recherche afin d’obtenir leur Diplôme d’Études Spéciales (DES) en « Chirurgie Maxillo-Faciale et Stomatologie ».

    Combien d’années d’études sont-elles nécessaires pour devenir chirurgien maxillo-facial ?

    Pour être reconnu en tant que chirurgien maxillo-facial, il est nécessaire de compléter environ 10 années d’études après le bac comprenant la première année de médecine, 4 ans d’externat, et le cycle d’internat de 6 ans. Après les iECN, il est impératif de suivre une formation de 4 semestres en CMF dont au moins un réalisé en phase socle et 4 autres semestres libres.

    Quel est le salaire moyen d’un chirurgien maxillo-facial en France ?

    Le salaire d’un chirurgien maxillo-facial en France peut varier considérablement en fonction de l’expérience, du lieu de pratique et du type de structure, qu’on parle d’un hôpital public, de la clinique privée ou d’un cabinet en libéral. En moyenne, un chirurgien maxillo-facial débutant peut s’attendre à gagner entre 60 000 et 80 000 euros bruts par an. Avec l’expérience, ce chiffre peut monter à plus de 150 000 euros pour les spécialistes chevronnés.

    Le témoignage de Paul, chirurgien maxillo-facial à Paris

    Paul, chirurgien maxillo-facial à Paris, partage son expérience : « J’ai toujours été attiré par le sens concret de l’activité chirurgicale. Le fait de pouvoir voir l’évolution des patients est très gratifiant. Chaque jour apporte son lot de défis, ainsi que l’occasion d’apprendre et de croître en tant que professionnel. Bien que ce soit un métier très exigeant, il est aussi incroyablement enrichissant. Chaque patient que je traite me rappelle pourquoi je suis entré dans cette profession. »

    FAQ

    Les questions de nos étudiants

    La chirurgie maxillo-faciale couvre plusieurs domaines. Les activités du service de chirurgie à l’hôpital Dieu incluent la chirurgie orthognathique, la stomatologie, la traumatologie faciale, la chirurgie reconstructrice/réparatrice, le traitement des fentes et autres malformations faciales, la cancérologie de la cavité orale et la reconstruction, l’implantologie et la rhinoplastie.

    Ce qui distingue le domaine de la chirurgie maxillo-faciale, c’est son approche globale des soins aux patients. Cela va au-delà de la chirurgie, les chirurgiens maxillo-faciaux collaborant souvent étroitement avec d’autres spécialités médicales telles que l’oncologie, la dermatologie, l’ophtalmologie, l’endocrinologie, et bien d’autres, pour offrir des soins complets. L’approche du laboratoire au lit du patient en chirurgie maxillo-faciale positionne de manière unique ces spécialistes pour traduire directement les découvertes scientifiques en pratique clinique.

    La collaboration est essentielle en chirurgie maxillo-faciale. Étant donné la grande variété de conditions qui relèvent de leur compétence, les chirurgiens maxillo-faciaux travaillent souvent au sein d’équipes multidisciplinaires avec d’autres professionnels médicaux, y compris d’autres chirurgiens, oncologues, pathologistes, anesthésistes et orthodontistes, pour n’en nommer que quelques-uns. Cela garantit que chaque patient reçoit des soins complets qui prennent en compte tous les aspects de leur état de santé.

     

    Ce qui distingue la chirurgie maxillo-faciale des autres spécialités médicales réside sans doute dans sa complexité et sa diversité. En effet, le chirurgien maxillo-facial ne se limite pas seulement à traiter les pathologies buccales et maxillaires, mais aussi les pathologies touchant le visage, la tête et le cou. Il faut également noter que ces praticiens doivent avoir une excellente connaissance en chirurgie générale, en médecine générale, en chirurgie buccale et en stomatologie. Il ne suffit donc pas d’être un excellent chirurgien-dentiste pour exercer ce métier. Il va sans dire que ce champ d’activité est très exigeant, nécessitant d’importantes années d’études et une formation continue afin de rester à jour sur les nouvelles techniques et les dernières avancées de la recherche médicale.

    Une fois la formation terminée, plusieurs voies sont envisageables pour exercer. Le chirurgien maxillo-facial peut opter pour une carrière hospitalière et universitaire (praticien hospitalier, chef de service, professeur des universités – praticien hospitalier), dans les hôpitaux périphériques, ou encore dans le secteur privé en établissement de santé privé ou en cabinet libéral. Il peut aussi choisir de se spécialiser dans des domaines particuliers à travers des DU, DIU, DESC et formations universitaires ou pas.

    Ceux qui choisissent la chirurgie maxillo-faciale le font pour différentes raisons. Certains sont attirés par l’aspect diversifié et technique de cette spécialité, d’autres sont fascinés par l’opportunité d’intervention sur des cas complexes et de faire la différence dans la qualité de vie de leurs patients. 

    Une question fréquemment posée est celle de la différence entre un stomatologue et un chirurgien maxillo-facial. En réalité, la différence est principalement une question de formation. Le stomatologue est un chirurgien-dentiste qui s’est spécialisé dans les affections de la bouche et des dents, tandis que le chirurgien maxillo-facial est un médecin qui a suivi une formation en chirurgie générale, puis s’est spécialisé en chirurgie maxillo-faciale. Ainsi, en plus de traiter les affections buccales et maxillaires, le chirurgien maxillo-facial est formé aussi pour traiter les pathologies du visage, de la tête et du cou.

    laptop, apple, macbook-2557571.jpg

    Urgence Parcoursup ?

    Antemed Epsilon vous rappelle sur le champ et vous explique tout !