S'inscrire en Journées Portes Ouvertes

Études

Comment devenir néphrologue ?

Vous souhaitez vous renseigner sur les études en néphrologie ? Retrouvez tout ce qu’il faut savoir pour devenir néphrologue.

Sommaire
    Add a header to begin generating the table of contents

    Qu’est-ce qu’un néphrologue ?

    Un néphrologue est un professionnel de la santé spécialisé dans le domaine de la néphrologie, qui est la branche de la médecine focalisée sur l’étude, le diagnostic et le traitement des maladies des reins. Ce professionnel de la santé a réussi à travers des années de formation approfondie à acquérir des compétences essentielles pour comprendre et traiter diverses néphropathies, allant des cas les plus légers aux plus graves, comme l’insuffisance rénale chronique.

    Quel est le rôle d’un néphrologue ?

    Le rôle d’un néphrologue est multifacette et requiert une bonne compréhension de la physiologie rénale. Au quotidien, le néphrologue examine les patients envoyés par leur médecin traitant ou d’autres spécialistes médicaux pour des symptômes indiquant une possible pathologie rénale. Après un examen clinique approfondi et une étape essentielle de l’interrogatoire du patient, ce praticien peut prescrire des examens complémentaires pour affiner le diagnostic, comme une analyse d’urine, une prise de sang ou la réalisation d’une biopsie rénale.

    Quelles sont les qualités d’un néphrologue ?

    Un néphrologue doit posséder plusieurs qualités pour assurer son rôle de façon optimale. Il se doit d’avoir une grande rigueur scientifique, un sens de l’observation affuté, le goût pour le service d’autrui et une grande amplitude horaire. Il est aussi essentiel qu’il puisse travailler en étroite collaboration avec une équipe pluridisciplinaire de professionnels de la santé pour garantir la meilleure prise en charge possible des patients. De plus, ce professionnel doit être capable de faire preuve de pédagogie pour expliquer de manière claire et compréhensible les maladies rénales, leurs implications et les traitements proposés à ses patients et à leur famille.

    Quel est le quotidien d’un spécialiste des reins ?

    Le quotient des spécialistes des reins, ou néphrologues, est varié et dynamique. Leur journée type peut comprendre des consultations en cabinet libéral ou dans un centre hospitalier universitaire, la réalisation de gestes techniques spécifiques comme la pose de cathéter de dialyse, le suivi des patients hospitalisés, la prise en charge les suites opératoires de transplantations rénales, ou encore la participation à des réunions d’équipe pluridisciplinaire. De plus, le néphrologue est également impliqué dans la participation à la formation et l’enseignement de futurs néphrologues.

    Quelles sont les maladies prises en charge en néphrologie ?

    La néphrologie prend en charge un large éventail de pathologies rénales, qui affectent la fonction de filtration du sang par les reins. Cela est essentiel à l’élimination des déchets du corps. Le néphrologue intervient dès les symptômes les plus précoces jusqu’aux complications graves. Les maladies rénales peuvent intégrer le cadre de pathologies systémiques ou génétiques et l’insuffisance rénale a des conséquences cardiovasculaires, osseuses et hématologiques. Par ailleurs, le néphrologue prend aussi en charge l’hypertension artérielle, les maladies lithiasiques, ainsi que les complications vasculo-rénales de la grossesse.

    Quels sont les examens disponibles en néphrologie ?

    Le néphrologue, dans son cabinet libéral ou centre hospitalier universitaire, dispose de toute une série d’examens pour aider au diagnostic des maladies rénales. Parmi ceux-ci, on comptabilise plusieurs analyses d’urine, allant du simple test d’urine à une analyse urinaire plus complexe pour identifier des protéines, des globules rouges ou blancs, des bactéries ou des cristaux dans l’urine.

    La prise de sang est un autre examen complémentaire fréquemment ordonné par le néphrologue qui permet de mesurer des substances comme le glucose, le potassium, l’albumine, le phosphore ou encore la créatinine. Ces différentes analyses sanguines permettent de déterminer la capacité des reins à filtrer les déchets.

    Enfin, le néphrologue peut avoir recours à la réalisation d’une biopsie rénale pour confirmer la présence de certaines maladies. Cela peut être nécessaire dans le diagnostic de certaines maladies rénales chroniques ou génétiques, par exemple.

    Quels sont les traitements disponibles pour le néphrologue ?

    Le palette de traitement que peut prescrire un néphrologue est aussi variée et complexe que les pathologies qu’il prend en charge. Dans son arsenal thérapeutique, le néphrologue a à sa disposition une large gamme de médicaments, des traitements par dialyse à ceux à long terme pour l’insuffisance rénale chronique. À titre d’exemple, les immunosuppresseurs et les biothérapies font partie des armes thérapeutiques spécifiques à la néphrologie.

    Les deux grandes techniques de dialyse que sont l’hémodialyse et la dialyse péritonéale sont également largement utilisées par le néphrologue pour prendre en charge les insuffisances rénales aiguës ou chroniques. Ces techniques servent à filtrer le sang en éliminant les déchets que les reins ne peuvent plus filtrer.

    De plus en plus de patients souffrant d’insuffisance rénale terminale se voient proposer une greffe de rein. Cette transplantation rénale est bien souvent le traitement de choix, étant donné qu’elle améliore significativement la qualité de vie du patient.

    Quelles sont les études pour devenir néphrologue ?

    La première année de médecine en PASS ou LAS

    Le parcours des étudiants qui souhaitent devenir néphrologue commence après le baccalauréat avec une première année de médecine en PASS (Parcours Accès Santé Spécifique) ou en LAS (Licence avec Accès Santé). Cette première année donne une formation générale en sciences et nécessite un investissement conséquent du fait de la grande amplitude horaire de travail demandé.

    L’externat

    Après avoir validé leur première année de médecine, les étudiants poursuivent ensuite leur cursus en faculté de médecine pendant quatre ans en poursuivant l’externat. Ils reçoivent durant ces années une instruction plus spécifique sur les pathologies des organes, ainsi que sur la manière d’aborder et de traiter leurs patients.

    Le concours de l’internat

    À la fin de l’externat, les étudiants se présentent aux Épreuves Classantes Nationales. Ces épreuves détermineront le début de leur carrière en tant qu’interne. En réussissant satisfaisement à ce concours, les étudiants peuvent choisir la spécialité néphrologie, en fonction de leur classement.

    L’internat

    L’internat en néphrologie, qui s’étend sur 5 à 7 ans, est une formation intensive et rigoureuse où ils acquièrent leurs compétences en néphrologie. Cette période de formation est articulée entre des stages hospitaliers, des participations à des séminaires nationaux et inter-régionaux ainsi qu’à des enseignements à la faculté de médecine.

    Ils participent également à des réunions cliniques et à des séminaires internationaux. Il est également possible de financer des doctorats de recherche fondamentale et clinique grâce à l’aide de sociétés savantes. L’un des moments les plus notables est bien sûr le moment du passage de la thèse qui leur permet d’obtenir le titre de docteur en médecine.

    Combien d’années d’études sont-elles nécessaires pour devenir néphrologue ?

    En tenant compte de toutes ces étapes, le décompte révèle qu’il faut entre 9 et 11 ans d’études après le baccalauréat pour devenir néphrologue et être apte à exercer ce métier qui demande rigueur, patience et persévérance.

    Quel est le salaire moyen d’un néphrologue en France ?

    En termes de rémunération, le salaire moyen d’un néphrologue expérimenté est d’environ 112 800 euros brut par an, soit environ 5 950 euros net par mois. Cependant, ce salaire peut varier en fonction des lieux d’exercice (cabinet libéral, clinique privée, hôpital public), de la situation personnelle du praticien (début de carrière, milieu ou fin de carrière), de l’état de santé général de la population et de la complexité des cas traités.

    Le témoignage de Julien, néphrologue à Paris 

    Pour donner une vision personnelle et concrète de ce à quoi ressemble la vie professionnelle d’un néphrologue, voici le témoignage de Julien, néphrologue à Paris. Après des années d’études, Julien a choisi la néphrologie pour l’ample variété de pathologies qui y sont traitées.

    La beauté de ce métier, selon Julien, est la possibilité de pouvoir suivre des patients sur le long terme, d’établir des relations humaines solides avec eux et de les voir évoluer grâce aux traitements qu’il administre, est pour lui ce qui rend ce métier unique.

    Julien travaille également en étroite collaboration avec une équipe pluridisciplinaire composée d’infirmières, de diététiciens, de chirurgiens et de psychologues. Cette collaboration fournit une structure de soutien essentielle à la prise en charge complète de ses patients.

    FAQ

    Les questions de nos étudiants

    Pour pleinement comprendre l’étendue du rôle d’un néphrologue, il est nécessaire de prendre en compte les divers domaines de la néphrologie. Il y a trois domaines majeurs dans lesquels un néphrologue peut se spécialiser.

    Premièrement, la néphrologie « froide », qui prend en charge les patients avec des maladies rénales n’ayant pas de besoin immédiat en dialyse. Deuxièmement, les patients traités par dialyse, que ce soit la dialyse péritonéale, l’hémodialyse ou la dialyse à domicile, selon la situation personnelle de chaque patient. Enfin, les consultations de transplantation, le néphrologue effectue le suivi des patients avant et après une transplantation rénale et peut s’occuper des patients transplantés depuis de nombreuses années.

    La pratique de la néphrologie est unique en ce sens qu’elle allie l’utilisation de compétences techniques, comme la réalisation de biopsies rénales ou la mise en place de cathéters de dialyse, à une prise en charge à long terme des patients, beaucoup d’entre eux devant être suivis tout au long de leur vie. De plus, la formation en néphrologie est multidomaine et très transversale, abordant des thèmes aussi divers que la génétique, la médecine moléculaire bioclinique ou la pharmacologie médicale.

    Le néphrologue travaille en étroite collaboration avec d’autres spécialités médicales. Par exemple, il devra travailler avec un cardiologue pour gérer l’hypertension artérielle souvent associée à une maladie rénale. Il devra également collaborer avec un hématologue pour gérer les troubles hématologiques qui sont une complication courante de l’insuffisance rénale. Le néphrologue peut également s’associer à l’équipe de prise en charge des suites opératoires, spécifiquement lors de la réalisation de greffes du rein.

    La néphrologie, bien que relativement jeune en tant que spécialité médicale, a réussi à s’intégrer dans le cœur du traitement de nombreuses maladies systémiques. Les maladies rénales peuvent conduire à une variété de complications comme des maladies cardiovasculaires, osseuses, ou des troubles hématologiques, ce qui nécessite une approche médicale multi-domaine. De plus, les néphrologues sont souvent impliqués dans la recherche médicale, participant à des protocoles de recherche épidémiologiques ou interventionnels.

    Au début de leur carrière, après l’obtention du Diplôme d’études spécialisées, les néphrologues peuvent choisir de pratiquer dans un Centre Hospitalier Universitaire, un Centre Hospitalier Général, dans le secteur associatif ou le secteur privé. L’option d’ouvrir un cabinet libéral est aussi envisageable. Ainsi, le lieu d’exercice choisi par le néphrologue dépendra en grande partie de sa situation personnelle.

    Il est courant que les patients soient confus quant à la différence entre un urologue et un néphrologue. En effet, alors que les urologues se concentrent sur les pathologies des organes de la voie urinaire chez les hommes et les femmes, ainsi que sur les organes reproducteurs masculins, les néphrologues se concentrent principalement sur les maladies rénales et les troubles qui les affectent. Cette spécialité est, par conséquent, centrée sur le diagnostic et le traitement des maladies affectant les reins, ainsi que sur la gestion des conditions systémiques – comme le diabète ou l’hypertension – qui peuvent conduire à des maladies rénales.

    laptop, apple, macbook-2557571.jpg