Études

Comment devenir chirurgien digestif ?

Vous souhaitez en savoir plus sur les études en chirurgie digestif ? Découvrez tout ce qu’il faut connaître pour devenir chirurgien digestif.

 
Sommaire
    Add a header to begin generating the table of contents

    Qu’est-ce qu’un chirurgien digestif ?

    Un chirurgien digestif, également parfois appelé chirurgien viscéral, est un spécialiste médical dédié à l’étude, au diagnostic et au traitement des maladies affectant le système digestif. Ce domaine englobe les organes digestifs comme l’estomac, l’œsophage, le côlon, le pancréas, le foie et la vésicule biliaire.

    Le chirurgien digestif joue un rôle crucial dans le domaine de la chirurgie générale. Sa spécialité englobe vous l’aurez compris, un large éventail de pathologies, allant de la simple appendicite à une transplantation hépatique complexe, ainsi qu’à d’autres opérations abdominales. Il est à noter que certains chirurgiens choisissent de se spécialiser encore plus, tels que ceux qui se concentrent sur la chirurgie bariatrique, un sous-domaine de la chirurgie digestive qui traite spécifiquement l’obésité et ses complications.

    Quel est le rôle d’un chirurgien digestif ?

    Le rôle d’un chirurgien digestif est vaste et varié. En premier lieu, il est responsable de la prise en charge des patients atteints de pathologies chirurgicales digestives. Il est là pour expliquer les procédures envisagées aux patients et coordonner l’ensemble des intervenants en matière d’obésité, comme des nutritionnistes, des diététiciens, des psychologues, entre autres. Pendant l’intervention chirurgicale, il supervise l’organisation du bloc opératoire et l’hospitalisation, et s’occupe des soins postopératoires.

    En outre, le chirurgien digestif assure également le suivi à long terme des patients opérés, en collaboration avec d’autres spécialistes médicaux. Ce suivi peut comprendre l’organisation du bilan préopératoire et la prise en charge diététique préalable.

    Quelles sont les qualités d’un chirurgien digestif ?

    Devenir un bon chirurgien digestif se mesure fondamentalement par une solide compétence médicale, acquise au cours de longues années d’études de médecine et de spécialités chirurgicales. Il doit avoir une excellente connaissance en physiopathologie, hépato-gastro-entérologie, cancérologie, et avoir la capacité de lire et d’interpréter des images de scanner et de discuter en réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP).

    Il est aussi essentiel qu’il soit en mesure de comprendre le contexte spécifique du patient afin d’offrir le meilleur parcours de soins possibles. Enfin, le chirurgien digestif devrait posséder une excellente dextérité manuelle, une concentration à toute épreuve même face à de longues heures de travail, et une capacité à rester calme et à prendre des décisions précises durant les situations d’urgence.

    Quel est le quotidien d’un chirurgien digestif ?

    Le quotidien d’un chirurgien digestif est rythmé par une alternance entre les consultations, les interventions chirurgicales en salle d’opération et les urgences. Les journées sont typiquement longues et chargées, commençant souvent tôt le matin et s’achevant tard le soir. Outre les opérations chirurgicales, il est fréquent qu’un chirurgien digestif doive passer du temps à consulter les dossiers médicaux des patients, à rédiger des rapports, à lire les dernières recherches médicales parues dans son domaine, à se réunir avec d’autres professionnels de santé pour discuter des cas, et à conseiller les patients et leurs familles.

    En outre, la tâche du chirurgien ne s’arrête pas une fois l’intervention réalisée. Il est également responsable du suivi postopératoire, de la gestion des complications pouvant surgir après une opération, et de l’accompagnement du patient durant son rétablissement.

    Quelles sont les pathologies prises en charge en chirurgie digestive ?

    La chirurgie digestive prend en charge une large gamme de pathologies qui affectent les organes du système digestif. Cela comprend les troubles bénins comme l’appendicite, les hernies, et la vésicule biliaire, aux maladies plus graves telles que le cancer colorectal, le cancer du foie ou du pancréas. De plus, le domaine de la chirurgie digestive inclut aussi la chirurgie bariatrique, la prise en charge chirurgicale de l’obésité.

    Quelles sont les études pour devenir chirurgien viscéral ?

    La première année de médecine ou PASS/LAS

    La première question que se posent souvent les aspirants chirurgiens est de savoir par où commencer leur parcours académique. En France, le voyage commence par la première année de médecine en PASS (Parcours accès Santé Spécifique) ou LAS (Licence avec option Accès Santé). Cette phase initiale cruciale s’achève par une série d’examens de haut niveau qui nécessitent une préparation intensive et minutieuse. Seul un nombre limité d’étudiants sera autorisé à progresser vers la deuxième phase de leur formation en médecine, en fonction de leurs performances aux examens.

    L’externat

    Une fois la première année de médecine terminée avec succès, les étudiants poursuivent leur formation pendant six années supplémentaires, période connue sous le nom d’externat. Durant cette période, ils sont immergés dans le monde de la médecine, acquièrent des connaissances théoriques approfondies et une expérience pratique en travaillant dans des hôpitaux en tant que stagiaires en alternance dans différentes spécialités, dont la chirurgie générale.

    Le concours de l’internat

    Suite à leur formation en tant qu’externes, les futurs chirurgiens doivent passer le très concurrentiel concours de l’internat. Cette étape est l’une des plus ardues de leur parcours académique car elle détermine leur spécialisation future. Ce concours, appelé également Épreuves Classantes Nationales (ECN), est la porte d’entrée vers la troisième phase de leur éducation médicale : l’internat.

    L’internat

    Apres avoir réussi les ECN, commence alors la période de l’internat qui dure 5 ans pendant lesquels l’étudiant se spécialise en chirurgie générale et digestive. Cette phase de leur formation est un mélange d’apprentissage théorique approfondi, d’acquisition de compétences pratiques, de participation à des interventions chirurgicales et de prise en charge directe des patients.

    Malgré le fait qu’ils soient encore en formation, les internes ont des responsabilités importantes et sont essentiels au bon fonctionnement d’un bloc opératoire. Ils fournissent une assistance précieuse aux médecins plus expérimentés lors des interventions chirurgicales et participent de façon significative à la prise en charge des patients.

    Une fois leur internat terminé, certains chirurgiens choisissent de poursuivre leurs études en effectuant un post-internat de 2 à 4 ans en tant qu’Assistant des Hôpitaux pour acquérir une expertise plus spécifique telle que la chirurgie bariatrique, se concentrent sur des travaux de recherche ou aspirent à un statut de Chef de Clinique.

    Combien d’années d’études sont-elles nécessaires pour devenir chirurgien digestif ?

    En somme, pour devenir chirurgien digestif, il faut compter une bonne quinzaine d’années d’études post-baccalauréat, dédiées à la préparation, l’acquisition et le développement des compétences nécessaires à l’exercice de ce métier délicat et complexe. Il convient de noter que le parcours est exigeant et demande une détermination sans faille, un engagement total et une passion pour la médecine et la chirurgie.

    Quel est le salaire moyen d’un chirurgien digestif en France ?

    Le salaire d’un chirurgien digestif en France varie considérablement en fonction de plusieurs facteurs tels que le lieu d’exercice (hôpital public, clinique privée), le statut (libéral, salarié), l’expérience, la sous-spécialisation (comme la chirurgie bariatrique) et d’autres facteurs. En moyenne, le salaire brut d’un chirurgien digestif débutant est d’environ 5000 euros bruts par mois en public. En libéral, il peut être beaucoup plus important mais varie en fonction de la charge de travail, le chiffre d’affaire réalisé ou la situation géographique.

    Le témoignage d’Antoine, chirurgien digestif à Paris

    Pour illustrer concrètement le métier de chirurgien digestif, nous avons interviewé Antoine, chirurgien digestif basé à Paris. Selon Antoine, la chirurgie digestive est « l’un des métiers les plus gratifiants, mais aussi les plus exigeants ». Antoine adore être chirurgien, notamment car son métier comporte une grande diversité de pathologies prises en charge et requiert une « polyvalence de tous les instants ». Il apprécie le défi quotidien que représente chaque cas patient et le bonheur de voir un patient se rétablir. Toutefois, Antoine met en garde contre les exigences de ce métier, notamment les longues heures passées en salle d’opération, les gardes nocturnes et les responsabilités inhérentes à la prise de décisions qui peuvent avoir des conséquences directes sur la vie des patients.

    FAQ

    Les questions de nos étudiants

    La chirurgie viscérale, également connue sous le nom de chirurgie digestive, couvre une multitude de sous-domaines. Outre les pathologies purement digestives, telles que les affections de l’estomac, du foie, du pancréas, du côlon et autres organes de la cavité abdominale, cette spécialité médicale inclut également la chirurgie de l’obésité, appelée chirurgie bariatrique. La chirurgie viscérale peut également comporter des compétences dans des domaines hautement spécialisés, tels que la transplantation hépatique.

    Le métier de chirurgien digestif se distingue par son spectre d’intervention très large, son haut niveau de complexité technique et sa proximité avec les patients. En effet, en fonction de la sous-spécialité choisie, un chirurgien digestif pourra prendre en charge toute une variété de pathologies, depuis la simple appendicite jusqu’à des interventions aussi delicâtes et complexes qu’une transplantation hépatique.

    Son quotidien est aussi marqué par une côtoyance de diverses disciplines médicales. Il sera amené à travailler en équipe avec des gastro-entérologues, des oncologues, des radiologues, entre autres. Ce défi constant se conjugue à une vocation humaine profonde, celle d’accompagner le patient, souvent dans des périodes critiques de sa vie.

    Le chirurgien digestif collabore étroitement avec d’autres spécialités médicales pour offrir aux patients un parcours de soins intégré, en accord avec leur situation spécifique. Ces spécialités comprennent, mais ne se limitent pas, à l’endocrinologie, la gastro-entérologie, la cancérologie, la psychiatrie, la nutrition, l’anesthésie-réanimation et la radiologie.

    Par exemple, lors de la prise en charge d’un patient obèse, le chirurgien digestif, spécialisé en chirurgie bariatrique, coordonne l’ensemble des intervenants en matière d’obésité, tels que des médecins nutritionnistes, des diététiciens, des psychologues et des kinésithérapeutes.

    Outre le vaste champ d’intervention qu’elle offre, la chirurgie digestive est également marquée par une importante diversité dans la nature des interventions. Entre chirurgie ouverte, laparoscopique, robotique ou encore endoscopique, la variété des techniques chirurgicales que le chirurgien digestif emploie est l’une des particularités de cette discipline. De plus, au-delà de la dimension curative, la chirurgie digestive a une dimension palliative importante, notamment en cancérologie.

    Les options de carrière pour un chirurgien digestif sont vastes, allant de la chirurgie générale à la chirurgie de transplantation en passant par la chirurgie bariatrique. Certains choisissent de se spécialiser dans un domaine plus spécifique, comme la chirurgie du pancréas, le traitement chirurgical des cancers digestifs ou encore la chirurgie de l’œsophage. En fonction de leurs aspirations, ils peuvent exercer en hôpital public, en clinique privée ou en exercice libéral. De plus, certains choisissent de se consacrer à la recherche ou à l’enseignement.

    Par exemple, lors de la prise en charge d’un patient obèse, le chirurgien digestif, spécialisé en chirurgie bariatrique, coordonne l’ensemble des intervenants en matière d’obésité, tels que des médecins nutritionnistes, des diététiciens, des psychologues et des kinésithérapeutes.

    Choisir la chirurgie digestive revient à se consacrer à une spécialité médicale où l’excellence technique s’allie à une approche humaine et holistique du patient. Le métier de chirurgien digestif est marqué par une grande diversité de situations cliniques et une exigence constante de maîtrise technique et de mise à jour des connaissances. De plus, il offre la possibilité de réaliser un impact direct et souvent immédiat sur la vie et la santé des patients, constituant ainsi une source de gratification professionnelle intense. Enfin, pour ceux qui le souhaitent, la chirurgie digestive permet d’exceller dans des domaines d’expertise spécifiques, tels que la chirurgie du cancer, la chirurgie bariatrique ou la transplantation hépatique.

    laptop, apple, macbook-2557571.jpg

    Urgence Parcoursup ?

    Antemed Epsilon vous rappelle sur le champ et vous explique tout !