S'inscrire en Journées Portes Ouvertes

Parcoursup

Les différences entre PASS et LAS

L’accès aux études de santé a longtemps été sous le prisme exclusif du PACES. Toutefois, en 2020, une réforme profonde des études de santé, Ma santé 2022, a été introduite en vue d’établir un système beaucoup plus flexible. 

calligraphy, writing, woman-7173006.jpg
Sommaire
    Add a header to begin generating the table of contents

    Le fonctionnement de la première année des études de médecine

    La première année des études de médecine, autrefois centrée sur le PACES, s’est élargie pour accueillir deux options principales : PASS et LAS. Ces deux options se distinguent par la nature de leurs enseignements, leurs exigences et la manière dont elles facilitent l’accès à la filière MMOPK.

    Le PASS (Parcours Accès Spécifique Santé)

    Le PASS, introduit en remplacement de la PACES, est une première année qui met l’accent uniquement sur les disciplines de santé. Cette formation, intensivement basée sur les matières de santé, est assortie d’une mineure disciplinaire qui pourrait être dans un domaine comme le droit, l’économie-gestion, la biologie cellulaire ou même les mathématiques. Le choix de mineure est souvent basé sur l’intérêt académique de l’étudiant ou son projet professionnel futur. Étant donné que PASS est plus orienté vers les études de santé, il offre à ses candidats une chance légèrement supérieure d’accéder à la filière MMOPK que la LAS. Cependant, elle présente une charge de travail conséquente et ne permet pas de redoubler en cas d’échec.

    La LAS ( Licence Accès Santé)

    La LAS, du point de vue du sens large, est une autre voie pour accéder au secteur de la santé. C’est une licence universitaire conventionnelle avec une majeure disciplinaire (licence principale) et une mineure de santé. Étant donné que les enseignements de la LAS portent davantage sur la thématique de la licence, la santé n’est pas la discipline principale. Cependant, en cas d’échec à l’admission en MMOPK, les étudiants de LAS ont la possibilité de continuer leur licence ou de se réorienter vers une autre carrière dans le secteur de la santé.

    Le déroulé du PASS

    Les matières

    En choisissant PASS, la majeure partie des matières sur lesquelles les candidats vont travailler seront basées sur la santé. Ces matières sont susceptibles d’inclure une gamme de disciplines scientifiques comme l’anatomie, la biologie cellulaire, la physic-chimie, les mathématiques, et plus encore.

    La mineure

    La mineure est une autre matière que le candidat va choisir en complément de sa majeure en santé. Les universités offrent généralement un grand choix de disciplines mineures, la préférence étant souvent accordée aux matières que le candidat trouverait intéressantes ou utiles pour leur carrière future.

    Les cours 

    Les cours en PASS sont intensifs. L’enseignement est spécifique, dévoué à la préparation des étudiants pour une carrière dans le secteur de la santé. Les cours comprennent souvent des séminaires, des ateliers, des conférences, et des évaluations continues pour surveiller les progrès des étudiants.

    Le concours MMOPK

    La sélection pour l’admission en MMOPK est rigoureuse. Les étudiants sont choisis sur la base de leur performance dans les matières de santé (majorité des enseignements) et leur discipline mineure.

    (La réorientation)

    En cas d’échec au concours mais de validation des 60 ECTS du PASS, il est alors possible de se réorienter en L2 de la mineure suivie. En cas de non validation de l’année, un retour sur Parcoursup est possible.

    Le déroulé d’une LAS

    La licence

    La Licence Accès Santé (LAS) constitue une alternative à la voie traditionnelle des études de santé qu’est le PASS. Elle offre aux étudiants la possibilité de suivre une licence conventionnelle assortie d’une option santé. Cette licence est caractérisée par une majorité de matières disciplinaires, selon le choix de l’étudiant, y compris les disciplines non-scientifiques comme le droit, l’économie-gestion, les sciences humaines, et plus encore. En cela, la LAS met un accent plus modéré sur les matières de santé par rapport au PASS.

    La mineure Santé

    L’option santé, ou la mineure de santé, constitue le versant santé de cette formation. Cependant, contrairement au PASS, l’accent y est principalement mis sur la thématique disciplinaire de la licence. Cela signifie que la majorité des enseignements et des examens portent sur ces matières tels que la physique, la chimie, la biologie cellulaire, les maths, tout en étant couplés avec des enseignements en santé.

    La sélection MMOPK

    La sélection pour l’admission en MMOPK en LAS suit un processus similaire à celui du PASS. Les performances des étudiants dans la matière principale ainsi que dans l’option santé sont prises en compte pour la sélection. Cependant, les chances d’admission en MMOPK sont légèrement inférieures pour les étudiants de LAS que pour ceux de PASS.

    Quelles sont les différences entre PASS et LAS ?

    Il est important de noter que les voies PASS et LAS présentent des différences significatives, à la fois en termes de structure de programme et de conditions d’accès à la filière MMOPK. En effet, les étudiants de PASS passent le plus clair de leur temps à étudier les matières de santé, tandis que les étudiants de LAS se concentrent davantage sur les disciplines de leur licence. En outre, les chances d’admission en MMOPK varient en fonction de la voie parcourue.

    Quelles sont les différences de programme entre PASS et LAS ?

    Le programme du PASS est principalement axé sur les études de santé, avec seulement un petit nombre de crédits ECTS (système européen de transfert de crédits) attribués à la mineure disciplinaire facultative. Au contraire, le programme de la LAS met davantage l’accent sur les disciplines de la licence et moins sur les matières de santé.

    En outre, le volume de travail du PASS est considérablement plus élevé que celui de la LAS. En comparaison avec le système PACES précédent, un PASS valide globalement l’équivalent de trois fois plus d’ECTS en un an. De ce fait, la préparation aux épreuves en PASS nécessite une rigueur et une méthodologie accrues.

    Dans quels cas faire PASS ?

    Le PASS est particulièrement recommandé pour les candidats qui ont une excellente capacité de travail et qui sont sûrs de leur souhait d’entrer dans la filière MMOPK. En effet, cette voie est réputée pour sa rigueur et sa charge de travail élevée. De plus, les chances d’accéder à la filière MMOPK sont plus élevées en PASS qu’en LAS.

    Dans quels cas faire LAS ?

    La LAS est une bonne option pour les étudiants qui souhaitent garder leurs possibilités ouvertes. En effet, en cas d’échec à l’admission en MMOPK, les étudiants de LAS ont la possibilité de poursuivre leur licence ou de se réorienter vers une autre carrière dans le secteur de la santé. De plus, la LAS permet un meilleur équilibre entre les études de santé et des matières connexes, qui pourraient se révéler pertinentes pour le projet professionnel futur de l’étudiant.

    FAQ

    Les questions de nos étudiants

    Il n’y a pas de réponse unique à cette question car le choix entre PASS et LAS dépend de plusieurs facteurs, notamment les objectifs de carrière de l’étudiant, sa capacité de travail et son intérêt pour les différentes disciplines proposées. Il est donc primordial de se renseigner sur les programmes et les exigences des deux options avant de faire son choix.

    La première année des études de santé est, quel que soit le parcours, exigeante. Cependant, le PASS, étant une voie davantage orientée vers la santé, représente une charge de travail conséquente, avec une intensité accrue des enseignements et une attente de maîtrise d’une panoplie de disciplines scientifiques. Réputé pour son rythme soutenu, le PASS s’avère ainsi plus ardu que la LAS.

    Le terme « facilité » étant relatif, il est délicat de désigner un parcours comme étant « plus facile » que l’autre. Chacun des parcours a ses propres défis et avantage. En termes de volume de travail et d’intensité, la LAS peut être considérée comme moins exigeante que le PASS. En LAS, l’étudiant bénéficie également de plus de flexibilité et la possibilité de redoublement, des avantages qui ne sont pas négligeables.

    La LAS représente un défi pour les étudiants qui choisissent cette voie. Notamment, gérer son temps et ses efforts entre les disciplines de la licence et les enseignements en santé demande une adaptation et une motivation certaines. Cependant, avec une bonne organisation, et un esprit résolu, des résultats positifs sont possibles. De plus, en LAS, l’étudiant profite du soutien de l’université sous forme de tutorat et de conseils pédagogiques. Enfin, en optant pour la LAS, l’étudiant a plus de flexibilité dans son parcours et peut poursuivre ses études dans sa licence même en cas d’echec en MMOPK.

    laptop, apple, macbook-2557571.jpg